Disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn : La jeune mère de famille, infirmière, a disparu depuis 10 jours et le mystère s'épaissit d'heure en heure

par morandini

C'est une attente qui ne semble pas vouloir en fini... Plus de dix jours après la disparition de Delphine Jubillar, l'ambiance est pesante à Cagnac-les-Mines. Sans aucune trace, sans aucun signe de l'infirmière de 33 ans depuis la nuit du 15 au 16 décembre, les espoirs des habitants de la commune s'amenuisent, et la longue attente d'un dénouement devient de plus en plus difficile à imaginer racontent nos confrères de France Bleu.

Pour le moment les recherches semblent infructueuses, rien de concret du côté du lac de la Roucarié sondé par les équipes de plongeurs, idem au niveau des deux battues citoyennes organisées ce mercredi 23 décembre et "aucune découverte intéressante" au domicile du couple n'a été faite, après la perquisition effectuée hier, jeudi 24 décembre.

Des prélèvements au domicile de la disparue ont été réalisés lors de la perquisition mais aujourd’hui "nous n’attendons aucun résultat d’analyses et il n’y a aucune audition prévue à ce jour", a précisé la procureure adjointe du parquet de Toulouse, Alix Cabot-Chaumedon.

Depuis la disparition de la jeune femme, le village s'est calé sur le rythme de l'enquête : très animé lors de la battue citoyenne et de la perquisition du domicile de la disparue le lendemain, puis très calme durant les fêtes de fin d'année, quand les investigations sont devenues moins intenses. "La pression est retombée" remarque un habitant. "Alors on attend, on attend. Mais je crains que la fin de tout ça ne soit pas heureuse".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.