Discours Edouard Philippe - Ce moment où le Premier Ministre s'en prend aux commentateurs passés "du café du commerce à certains plateaux de télévision"

par morandini

Edouard Philippe a critiqué mardi le rôle joué depuis le début de la crise du coronavirus par "les commentateurs" passés "du café du commerce à certains plateaux de télévision" et "les réseaux pas très sociaux mais très colériques". "J'ai été frappé depuis le début de cette crise par le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu'il aurait fallu faire selon eux à chaque instant", a déclaré le Premier ministre à la fin de sa présentation du plan de déconfinement devant les députés. "La modernité les a souvent fait passer du café du commerce à certains plateaux de télévision; les courbes d'audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd, mais cela ne grandit pas, je le crains, le débat public", a-t-il ajouté. Il a également regretté le rôle joué, "en ces temps de démocratie médiatique", par les "réseaux pas très sociaux mais très colériques, d'immédiateté nerveuse".

Justifiant la décision de réserver la présentation du plan à l'Assemblée nationale, il a déclaré "utile de rappeler que les représentants du peuple siègent, délibèrent et se prononcent sur toutes les questions d'intérêt national". "La démocratie parlementaire reste vivante, exigeante, bruyante parfois, mais indispensable toujours", a-t-il souligné.

Edouard Philippe a insisté sur "la nécessité" pour "chaque député" de "prendre position" en "responsabilité" sur cette stratégie qui sera soumise au vote en fin d'après-midi. "Comme il revient aux représentants de la Nation qui ne peuvent pas, qui ne veulent pas et qui ne doivent pas être relégués au rang de commentateurs de la vie politique", a-t-il insisté.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.