Cyril Hanouna atomise la chanteuse Camélia Jordana après ses accusations contre les policiers : "C'est quoi ces starlettes qui parlent des cités ? Je ne savais pas qu'elle existait encore Camélia Jordana"

par morandini

Hier soir plusieurs chroniqueurs de l'émission de Cyril Hanouna se sont élevés contre ces propos et le présentateur lui-même s'est mis en colère contre la chanteuse: "C'est quoi ces starlettes qui parlent des cités ? Camelia Jordana franchement je ne savais pas qu'elle existait encore. Christophe Castaner qui répond à Camelia Jordana je ne comprends pas... Je sais pas ce que vous en pensez mais on marche sur la tête, Camelia Jordana est prête à faire un débat télévisé avec Christophe Castaner, mais on marche sur la tête franchement. Non mais on est où là ? Franchement elle a vendu 3 disques dans sa vie et elle veut débattre sur un plateau télé sur les cités..."

Dimanche, le ministre avait qualifié les propos de la chanteuse de « mensongers et honteux ». Le syndicat policier Alliance avait lui annoncé son intention de saisir la justice et avait engagé le ministre à faire de même. Le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) a pour sa part pointé du doigt sur Twitter un « témoignage consternant d'une «nouvelle star de la bêtise» qui démontre en deux minutes la pauvreté de sa pensée, accompagnée d'arguments scandaleux et calomnieux, le tout sur le service public ».

À l'inverse, SOS Racisme, dans un communiqué, a « apporté son soutien (...) à l'analyse » de la chanteuse. « Nous regrettons que le ministre de l'Intérieur, en s'agrippant à l'emploi du terme «massacrer», ait cru utile de condamner les propos de Camélia Jordana », déclare-t-il. « Cette attitude, qui a également été celle de plusieurs syndicats policiers, est symptomatique de l'impossibilité dans notre pays de traiter du sujet - malheureusement réel - du racisme au sein des forces de l'ordre », estime Dominique Sopo, le président de SOS Racisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.