"Crimes en direct" sur NRJ12 permet d'arrêter le meurtrier d'un étudiant à Belfort plus de 20 ans après les faits

par morandini

Le 8 juin dernier pour son premier numéro, "Crimes en direct" sur NRJ12 présenté par Jean-Marc Morandini lançait un appel aux téléspectateurs pour tenter de résoudre deux affaires criminelles.
Parmi elles, l'affaire Stéphane Dietrich.
En juillet 1994, le corps sans vie de Stéphane Dietrich était retrouvé dans la forêt de Cravanche, dans le Territoire de Belfort, le 5 juillet 1994.
L'étudiant belfortain, âgé de 24 ans, avait disparu mystérieusement la veille alors qu'il aurait dû se trouver à la fête foraine.
Son corps était lardé de 11 coups de couteau, et avait été déplacé après la mort.
Son frère Sylvain, s'est battu sans relâche pour que la justice ne referme pas ce dossier et il était invité sur le plateau de Crimes en direct il y a 2 mois pour lancer un appel en direct pour tenter de retrouver des témoignages.
Apparemment, personne n'y aurait vu ce soir-là la victime.
Stéphane avait pourtant dit à sa mère, qu'il revenait "dans un quart d'heure".
Au moment des faits, Christophe, l'ami avec qui il devait partir en vacances le lendemain avait été interrogé mais n'avait pas été mis en cause.
Cet homme, Christophe, était le dernier à l'avoir vu vivant. Il affirmait qu'il l'avait déposé à la fête foraine.
Lors de "Crimes en direct" sur NRJ12, l'équipe de l'émission avait retrouvé Christophe dans le Sud de la France et avait interrogé l'homme en caméra cachée et lors de ce témoignage exclusif, l'homme avait menti dans ses propos et sa description de ce qui s'était passé ce soir là.
Un témoignage qui avait été réclamé à la société de production par la justice et qui aurait été utilisé pour confondre l'assassin.
Sylvain Dietrich, le frère de Stéphane, a appris l'arrestation et les aveux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.