Coupe du Monde de foot féminin: New York fait un triomphe à son équipe de retour de France avec la Coupe... et avec un discours "anti-trump"

par morandini

Des dizaines de milliers de personnes ont célébré mercredi à New York, sous une pluie de confettis, l'équipe nationale féminine américaine de football, tout juste auréolée de son quatrième titre mondial. Debout sur plusieurs remorques, les championnes du monde ont fendu la foule au son des fanfares et d'une escouade de motardes qui leur ont ouvert la route le long de Broadway, où chefs d'Etat, militaires et sportifs défilent depuis plus de 130 ans.

Parties de l'extrême sud de Manhattan, elles ont salué leurs fans --parmi lesquels de nombreuses jeunes filles portant le maillot blanc des Stars and Stripes-- le long d'un parcours d'environ un kilomètre jusqu'à l'hôtel de ville, où le maire Bill de Blasio devait leur remettre symboliquement les clés de la ville.

Après New York et Broadway, l'équipe américaine portera-t-elle son message à la Maison Blanche? Avant même le début de la compétition, Megan Rapinoe, très critique envers le président Donald Trump, avait assuré qu'elle n'y mettrait pas les pieds. M. Trump lui avait répondu qu'il inviterait l'équipe, qu'elle gagne ou non le tournoi, en lui reprochant de manquer de patriotisme.

"Nous n'y avons pas encore réfléchi", a dit le président dimanche après le sacre des Américaines. Megan Rapinoe a réitéré sa position mardi, déclarant que ses coéquipières n'accepteraient probablement pas non plus une invitation à la Maison Blanche.

Quelques heures plus tôt, sur CNN, Megan Rapinoe en a remis une couche sur Donald Trump. "J'aimerais lui dire que son message exclut des gens. Vous m'excluez moi et les gens qui me ressemble, insiste la capitaine et meilleure joueuse du tournoi. Vous excluez les gens de couleur. Vous excluez même, sachez-le, des gens qui vous soutiennent. Je crois qu'il faut que les gens réalisent ce que vous dites à propos du 'Make America great again'. Vous faites selon moi référence à une époque qui n'était pas belle pour tout le monde."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.