Coronavirus - Sous la pression de Donald Trump, les USA ont autorisé le vaccin de Pfizer/BioNTech avec une première injection "en moins de 24h"

par morandini

Les Etats-Unis ont donné cette nuit soir leur feu vert au vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, ouvrant la voie à une campagne massive de vaccination dans tout le pays avec une première injection promise par Donald Trump « en moins de 24 heures ».

Sous pression du chef de l'Etat pour accélérer l'autorisation d'urgence, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé dans une lettre avoir donné sa bénédiction au remède. Les Etats-Unis deviennent ainsi le sixième pays à approuver le vaccin de l'alliance américano-allemande, après le Royaume-Uni, le Canada, Bahreïn, l'Arabie saoudite et le Mexique.

L'Agence européenne du médicament devrait rendre un avis d'ici fin décembre.

« Aujourd'hui notre pays a réalisé un miracle médical », s'est félicité Donald Trump dans une courte vidéo publiée sur Twitter. « Nous avons d'ores et déjà commencé l'envoi du vaccin à tous les Etats » du pays, a-t-il ajouté. « Le premier vaccin sera administré dans moins de 24 heures ».

Vendredi matin, il avait affiché son impatience vis-à-vis de la FDA. « Sortez le fichu vaccin MAINTENANT », avait tweeté le dirigeant américain, qui a axé toute sa réponse à la pandémie sur le développement ultra-rapide d'un vaccin. Seulement trois semaines se sont écoulées depuis le dépôt par les fabricants de leur demande d'autorisation pour ce vaccin, dont les Etats-Unis avaient pré-acheté 100 millions de doses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.