Coronavirus - Reportage avec des chiens formés en France à détecter le COVID 19 en repérant l'odeur caractéristique de la molécule

par morandini

Le CNRS explique ainsi le travail de ces chiens dans son journal : "Le premier pas sera d’isoler non pas l’odeur du virus, mais celle de la maladie. À l’aide de cultures de cellules infectées, ils récupéreront le volatilome associé à l’infection, c’est-à-dire l’ensemble des molécules volatiles que ces cellules libèrent dans l’air. Il y a fort à parier que ce bouquet différera de celui de cellules saines.

« Le virus reprogramme la cellule pour qu’elle travaille pour lui. C’est une modification du tout au tout du métabolisme cellulaire. Donc, les cellules infectées ne libèrent pas les mêmes molécules que les cellules saines », explique Christophe Ritzenthaler. Cette différence pourrait constituer la signature olfactive de la maladie, celle que les chiens pourraient apprendre à reconnaître."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.