Coronavirus - Que sait-on vraiment de cette nouvelle souche du virus qui est apparue en Grande-Bretagne ? Quels sont les risques et quelles conséquences sur le vaccin ?

par morandini

«Le groupe consultatif sur les menaces nouvelles et émergentes des virus respiratoires (NERVTAG) considère maintenant que cette nouvelle souche peut se propager plus rapidement», a affirmé le médecin-chef de l'Angleterre, Chris Whitty, dans un communiqué. «Rien n'indique pour le moment que cette nouvelle souche cause un taux de mortalité plus élevé ou qu'elle affecte les vaccins et les traitements, mais des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela», a-t-il ajouté. Une information confirmée par Boris Johnson dans son allocution.

«Rien n'indique qu'il est plus mortel ou qu'il cause une forme plus sévère de la maladie», a précisé le Premier ministre. Le pays a informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de cette propagation plus rapide de cette variante.

De précédentes mutations du SARS-CoV-2 ont déjà été observées et signalées dans le monde. Déjà soumis à de contraignantes restrictions, les habitants de la capitale et du sud-est de l'Angleterre vont être placés sous un nouveau niveau d'alerte, le quatrième et plus élevé. Ils auront pour consigne de rester chez eux et les commerces non essentiels ne pourront plus rouvrir après avoir baissé le rideau samedi, mettant un terme aux achats de Noël de dernière minute.

Les pubs, restaurants et musées y étaient déjà fermés depuis le week-end dernier. Tous les déplacements en dehors de cette zone, que ce soit pour aller ailleurs au Royaume-Uni ou à l'étranger, seront interdits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.