Coronavirus - Les premières injections du vaccin AstraZeneca ont eu lieu en France ce week-end pour des soignants de moins de 65 ans

par Jeanmarcmorandini.com

Le vaccin anti-covid d'AstraZeneca, le troisième approuvé en France, a commencé samedi à être distribué à travers le pays afin d'être administré en premier lieu au personnel soignant de moins de 65 ans, a annoncé le ministère de la Santé. "273 000 doses seront réparties à partir d’aujourd’hui entre 117 établissements dont 7 Outre-mer.

La livraison suivante aura lieu la semaine prochaine (304 800 doses)", déclare le ministère dans un communiqué. La Haute Autorité de santé a recommandé mardi d'administrer ce vaccin en priorité au personnel soignant et aux personnes de 50 à 64 ans. Le ministère précise samedi qu'il sera réservé dans un premier temps aux professionnels de la santé.

La date d'ouverture de la vaccination aux personnes de 50 à 64 ans "sera communiquée très prochainement, en fonction des doses disponibles", ajoute-t-il.

Pour ce public, il pourra être administré par les médecins de ville puis par les pharmaciens "dès que les quantités livrées le permettront". "Il nous paraît normal de vacciner prioritairement les soignants dans la mesure où ils sont présents au moment des pics épidémiques", a déclaré samedi Brigitte Bonan, pharmacienne en chef de l'hôpital Foch, à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine.

"On a vu certains hôpitaux qui avait effectivement des pénuries de personnel parce que le personnel était atteint de Covid, donc on essaie de protéger au maximum nos soignants pour qu'ils puissent accueillir les patients, toujours de plus en plus nombreux", a-t-elle ajouté.

L'hôpital, qui est chargé de récupérer l'ensemble des doses destinées aux établissements de santé des Hauts-de-Seine pour les répartir sur le département, a reçu en matinée 570 flacons, ce qui correspond à 5 700 doses, précise-t-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.