Coronavirus - Jean Castex a-t-il volontairement "oublié" les chiffres de contamination en France dans sa conférence de presse pour camoufler les mauvais résultats ?

par Jeanmarcmorandini.com

Lors de la conférence de presse consacrée à l’évolution de l’épidémie du Covid-19 dans le pays, jeudi, le Premier ministre Jean Castex a présenté un graphique comparatif, qui montre le nombre de nouveaux cas pour un million d’habitants chez certains de nos voisins européens. Les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et aussi le Royaume-Uni sont les pays de référence dans cette présentation. Mais, fait étrange, la situation en France n'est pas indiquée... Et pour cause, la courbe de la France serait au plus haut si elle avait été indiqué.

Et pourtant le Premier Ministre affirme :« On voit bien que l’épidémie reste active partout chez plusieurs de nos voisins européens. En particulier je pense notamment aux Pays-Bas, ou à l’Allemagne, où l’épidémie progresse à nouveau légèrement depuis deux semaines et ce en dépit de mesures de freinage strictes qui s’appliquent dans ce pays depuis plus de quatre mois déjà », a indiqué Jean Castex pendant cette séquence.

Ce graphique est basé sur la moyenne du nombre de nouveaux cas sur les sept jours écoulés, recensés dans ces pays de référence, et ensuite, cette moyenne est rapportée par un million d’habitants, afin de mettre tous les pays à la même échelle. Cette méthode de calcul est utilisée depuis le début de la pandémie pour montrer la dynamique de la circulation du virus sur de différents territoires. Quand on rajoute la courbe de la France dans ce graphique, on constate que la France est quasiment au même niveau que les Pays-Bas, soit environ 470 cas pour un million d’habitants, au 21 avril.

Un niveau supérieur à tous les autres pays de référence. La Belgique compte 306 cas pour un million d’habitants, après elle, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni ont tous un niveau au-dessous de 300.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.