Coronavirus - France, Allemagne, USA... Pourquoi des dizaines de cas sont recensés à travers le monde dans des abattoirs

par morandini

Trente-quatre cas confirmés de contamination par le coronavirus ont été recensés au sein d'un abattoir de Fleury-les-Aubrais dans le département du Loiret, a annoncé samedi l'Agence régionale de santé (ARS) de Centre-Val de Loire. Suite au signalement, par le biais de l'application Contact Covid, de trois cas confirmés de Covid-19 au sein de l'abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais, une équipe d'investigation et de dépistage (...) s'est rendue sur le site, le vendredi 15 mai, explique l'ARS dans un communiqué.

En Vendée, onze personnes ont été testées positives au Covid-19 parmi les quelque 700 salariés l'usine Arrivé (Maître Coq), une entreprise d'abattage de volailles située aux Essarts-en-Bocage L'initiative de tester ces salariés avait été prise après que neuf personnes travaillant sur ce site ont été testées positives au Covid-19 sur une durée de cinq semaines, à partir du 1er avril. Vingt personnes ont donc été testées positives au total, et une seule a présenté des signes graves, sur 675 personnes travaillant sur place au total. L'entreprise Arrivé est un abattoir de volailles qui n'a jamais cessé de fonctionner durant le confinement et où les règles sanitaires ont été renforcées avec le signalement de ces cas.

En Allemagne, plus de 200 salariés ont été testés positifs au Covid-19 dans un abattoir. Dans une autre structure dans le sud du pays près de Karlsruhe, 200 contaminations avaient été enregistrées fin avril. Le secteur entier doit maintenant tester tout son personnel. Certains Länder ont déjà ordonné la mise en quarantaine des salariés. La plupart des salariés contaminés sont des travailleurs étrangers, sous contrat avec des entreprises d'intérimaires basées en Europe du Sud et de l'Est. Depuis des années, les syndicats allemands dénoncent les conditions de travail de ces travailleurs roumains, moldaves ou encore albanais, mais également leurs conditions de vie.

Aux USA, mercredi, un quatrième contrôleur chargé de faire respecter les règles sanitaires dans les abattoirs américains est décédé du Covid-19. Ce fonctionnaire du ministère de l'Agriculture (USDA) était basé à Dodge City, dans le Kansas, a précisé le porte-parole de l'organisation représentant les salariés du gouvernement dans le pays, AFL-CIO. Les trois autres contrôleurs morts de la maladie étaient basés dans les Etats de New York, de l'Illinois et du Mississippi, a-t-il ajouté. Le syndicat représentant les salariés des établissements transformant de la viande estimait au 8 mai que 30 d'entre eux avaient péri après avoir contracté le nouveau coronavirus et que plus de 10.000 au total avaient été infectés ou exposés à la maladie.

Selon l'épidémiologiste Benjamin Cowie du Doherty Institute de Melbourne, la distanciation sociale est très compliquée à mettre en place dans les abattoirs. De plus, aux Etats-Unis et en France, la plupart des abattoirs sont restés ouverts pendant le confinement pour permettre l'approvisionnement des grandes surfaces.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.