Confinement - Incidents à Bruxelles hier soir alors que la police tente de disperser des milliers de personnes faisant la fête dans le parc du Bois de la Cambre

par Jeanmarcmorandini.com

C'était une blague du 1er avril qui a mal tourné.... A l'occasion du 1er avril, une fausse invitation à une fête dans un Parc de Bruxelles a été lancée sur les réseaux sociaux pour faire la fête. Seul problème, elle a été prise au sérieux et des milliers de personne s'étaient rassemblées dans le parc du Bois de la Cambre, à Bruxelles.

D'après la presse locale, quelque 5.000 personnes ont pris part à la fête. Plusieurs centaines d'officiers de police, dont des unités anti-émeute, ont fendu la foule pour disperser les fêtards, alors que de nombreux participants levaient le poing en l'air et criaient "liberté". Certains ont jeté des bouteilles et des pierres en direction des canons à eau des forces de l'ordre.

Trois policiers ont été blessés et l'un d'entre eux a dû être emmené à l'hôpital, selon un bilan provisoire fourni par la police locale. Le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête pour identifier les organisateurs de ce rassemblement.

"Les gens ont besoin de prendre l'air, mais on ne peut pas tolérer de tels rassemblements dans le Bois de la Cambre", a réagi sur Twitter le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, mettant en parallèle ces débordements avec les efforts fournis par les soignants contre le virus. "Les personnes qui n'obtempèrent pas aux injonctions de la police risquent l'arrestation et des poursuites. Merci à la police pour le travail difficile et aux gens qui respectent les règles depuis plus d'un an", a ajouté l'élu socialiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.