CNews révèle ce matin que près de 800 incidents ont été enregistrés dans les établissements scolaires dont des menaces de mort contre les enseignants et des apologies du terrorisme

par morandini

CNews révèle ce matin que près de 800 incidents ont été enregistré dans les établissements scolaires Français lors de l'hommage à Samuel Paty dont 422 ont fait l'objet de plaintes auprès des forces de l'ordre. Parmi ces incidents il y a de simples refus de rendre hommage mais également des menaces de mort qui ont été proféré contre les enseignants. Ces actes ont d'ors et déjà provoqué des réactions de la part des écoles, lycées et collèges avec 131 exclusions temporaires et 44 exclusions définitives. Tous ces chiffres sont à découvrir dans la vidéo ci-dessus.

Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, a été assassiné par arme blanche et décapité peu après être sorti de son collège. Son assassin, Abdoullakh Anzorov, est un citoyen russe d'origine tchétchène âgé de 18 ans et qui bénéficie du statut de réfugié accordé à ses parents alors qu'il était mineur. Il est abattu quelques minutes après l'attentat par la police à Éragny, une ville du Val-d'Oise voisine du lieu du drame.

Samuel Paty avait montré le 6 octobre 2020 deux caricatures de Mahomet issues de Charlie Hebdo lors d'un cours d'enseignement moral et civique sur la liberté d'expression, ce qui avait suscité la colère d'un parent d'élève musulman. Ce dernier, ainsi que le militant islamiste radical Abdelhakim Sefrioui, publient les jours suivants sur divers réseaux sociaux des vidéos dans lesquelles ils traitent Samuel Paty de « voyou » et de « malade ». Son nom et l'adresse de l'établissement scolaire où il exerce sont alors divulgués sur ces réseaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.