Chasse à l'homme au Canada: Deux jeunes hommes sont accusés d'avoir tué trois personnes, dont deux touristes étrangers, recherchés par la police et l'armée

par morandini

Un avion de l'armée de l'air canadienne s'est joint samedi à la vaste chasse à l'homme engagée depuis plusieurs jours pour mettre fin à la cavale de deux jeunes Canadiens suspectés de trois meurtres, dont ceux de deux touristes étrangers. Depuis mardi, la bourgade de Gillam, près de la baie d'Hudson, se trouve au centre d'une intense chasse à l'homme, menée avec l'aide de chiens, d'un drone et de véhicules blindés, pour tenter de retrouver Kam McLeod, 19 ans, et Bryer Schmegelsky, 18 ans.
La police a indiqué vendredi ne pas exclure que les deux jeunes fugitifs aient pu « changer d'apparence » et « quitter la région » avec l'aide involontaire d'un habitant qui ne les aurait pas reconnus. Les deux fugitifs ont abouti dans ce village situé à plus de 1 000 km au nord de Winnipeg, la capitale du Manitoba, au terme d'une cavale en voiture de plus de 3 000 km à partir de la Colombie-Britannique.

Les deux jeunes gens sont formellement accusés du meurtre sans préméditation d'un professeur de botanique de 64 ans, Leonard Dyck, et soupçonnés d'avoir tué un jeune Australien de 23 ans, Lucas Fowler, et son amie américaine Chynna Deese, 24 ans, dont les corps avaient été retrouvés le long d'une route dans le nord de la Colombie-Britannique.

Dans une interview donnée il y a quelques jours à des médias canadiens, le père de Bryer Schmegelsky a affirmé que son fils, qui ne s'est jamais remis du divorce de ses parents, était « en mission suicide » et risquait de mettre sa vie en danger. Selon des jeunes gens de leur entourage interviewés par le quotidien de référence The Globe and Mail les deux jeunes gens pratiquaient des jeux vidéo « survivalistes » et Bryer Schemegelsky avait manifesté de l'intérêt pour le nazisme, arborant notamment un brassard avec une swastika et une réplique d'un poignard orné d'un insigne nazi, sur des photos et lors d'une expédition de camping au printemps dernier

Vos réactions doivent respecter nos CGU.