Calais : Laurent Wauquiez utilise la rhétorique du Front national

par Non Stop Politique

Après l’annonce de la création de centres d’accueil et d’hébergement destinés à désengorger la « jungle » de Calais, Laurent Wauquiez et Steeve Briois ont chacun fait part de leur indignation. Les deux hommes tiennent des discours très proches tant sur le fond que sur la forme.

Même vocabulaire, mêmes intonations, même détermination dans le regard. L’annonce de la création de centres d’accueil et d’hébergement de migrants dans l’ensemble de l’Hexagone ne passe pas plus pour Laurent Wauquiez que pour Steeve Briois. Les deux hommes ont usé du même champ lexical pour dénoncer « l’absence de concertation » de l’État avec les collectivités. L’accueil de 30 000 migrants sur deux ans est une « décision folle » pour Steeve Briois, une « folie » pour Laurent Wauquiez. Les deux hommes ont d'ailleurs décidé de contre-attaquer. Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé, au nom des Républicains qu'il préside par intérim, une pétition nationale "pour dire non au Plan Cazeneuve de répartition des migrants dans nos régions". De son côté, le maire FN d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) vient de créer l'association "ma ville sans migrants". De son côté, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé "les contre-vérités" de l’opposition. "Lorsqu’un certain nombre de responsables politiques, qui n’ont de responsable que le nom, expliquent que nous allons créer des mini-Calais partout, ils mentent aux Français", a-t-il déclaré mercredi dernier sur France Inter.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.