Bernard Stiegler - Des mots de minuit (24 octobre 2012)

par culturebox

Remède et poison : un “pharmakon” à lui tout seul. Les outils et les mots du philosophe étaient un venin contre la bien-pensance numérique et technique. Ils étaient tout autant un remède dans une double volonté de subvertir les logiques du monde industriel et économique, de toujours transmettre au plus près du terrain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.