Autriche : Piégé par une caméra cachée embarrassante, le vice-chancelier d'extrême droite Heinz-Christian Strache démissionne

par morandini

Selon les médias Süddeutsche Zeitung et Der Spiegel, extraits vidéo à l'appui, mis en ligne vendredi soir, Heinz-Christian Strache a participé, dans les mois précédant le scrutin qui l'a amené au pouvoir, à ce qu'il croyait être une réunion avec la nièce d'un oligarque russe. Une réunion au cours de laquelle il aurait promis à cette dernière des marchés publics en échange d'un soutien financier.

Après ces révélations, les principaux partis d'opposition avaient demandé la démission du numéro deux du gouvernement dirigé par Sebastian Kurz, chef du parti conservateur qui gouverne avec l'extrême droite depuis fin 2017. Le parti socialiste (SPÖ) a notamment qualifié ces allégations de "plus grand scandale" des cinquante dernières années.

Le parti libéral NEOS a de nouveau estimé que de nouvelles élections législatives étaient "inévitables".

Dans le détail, la séquence filmée par une caméra cachée montre le chef du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) en train de discuter avec cette interlocutrice qui lui fait miroiter la possibilité d'investir de l'argent en Autriche pour soutenir sa formation. La discussion porte notamment sur la prise d'une importante participation dans l'actionnariat du puissant tabloïd autrichien Kronen Zeitung, premier tirage du pays, afin d'en faire un média pro-FPÖ. Heinz-Christian Strache, qui est accompagné d'un de ses lieutenants, Johann Gudenus, actuel chef du groupe parlementaire FPÖ, suggère à son interlocutrice qu'il pourra en échange de ce soutien lui obtenir des marchés publics.

La rencontre qui s'est déroulée dans une atmosphère décontractée, dans une villa de l'île d'Ibiza, et a duré six heures, était en fait un coup monté destiné à piéger le patron du FPÖ, selon les médias allemands qui affirment ne pas savoir qui est derrière cette opération organisée trois mois avant les législatives.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.