Attentat Nice: Sandrine s'en sort avec un coude fracturé et raconte l'horreur

par morandini

De nombreux blessés ont été hospitalisés, après qu'un camion a foncé dans la foule réunie pour le feu d'artifice, à Nice (Alpes-Maritimes).
"J'ai vu le camion faucher les gens"
Sandrine a été interrogée devant l'hôpital Pasteur de Nice,par nos confrères de France 2. Elle s'en sort, elle, avec un coude fracturé. "Tout le monde marchait normalement et d'un coup, il y a eu un mouvement de foule. Tout le monde s'est mis à hurler. C'était le camion. Je me suis retournée, il était à quelques mètres. Et les gens s'effondraient derrière moi", raconte la jeune femme, traumtisée, qui s'est réfugiée dans un restaurant pour s'abriter. Son ami raconte lui aussi sa soirée d'horreur : "J'ai vu le camion passer à toute allure et faucher les gens."
Le dernier bilan fait état de "84 morts" dont 10 enfants et de centaines de blessé dont 18 personnes dans un état d'urgence absolue. Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice a déclenché le "Plan Blanc", avec la mise en place d'une ligne téléphonique pour les familles 04.93.72.22.22, pour faire face cette crise exceptionnelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.