Attentat de Nice - Regardez l'hommage poignant, cet après-midi, à l'homme qui a tenté d'arrêter le camion en scooter

par morandini

Il fait partie de ceux qui ont tout tenté lors de l'attentat de Nice qui a causé la mort de 84 personnes. Aujourd'hui, les Niçois lui ont rendu un hommage poignant avec de très longs applaudissements en présence du Président Emmanuel Macron.
Franck Terrier, la quarantaine, père de famille, avait été été interrogé à l'époque par Nice-Matin.
Peu de temps avant, il se baladait avec sa femme, à scooter. « Je devais rouler à 60 km/h, raconte-t-il dans son journal qu'il a confié au quotidien azuréen. Je n'ai même pas eu le temps de regarder dans mon rétroviseur. Et là, il m'a doublé à fond. Il roulait sur le trottoir. J'ai en tête les images des corps qui volaient de partout. J'ai tout de suite compris. J'ai alors décidé d'accélérer. Ma femme, derrière moi, me tirait le bras et me demandait où j'allais. Je me suis arrêté. Je lui ai dit : ''dégage !'' Et j'ai accéléré à fond. » Il raconte qu'il a dû slalomer entre les gens morts et vivants pour atteindre le camion grâce à la bonne vitesse de son deux-roues. Et qu'il était « prêt à mourir » pour stopper le terroriste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.