Attentat de Nice : Manuel Valls appelle à l'unité

par non-stop-politique

Aux lendemains de l'attentat de Nice du 14 juillet qui a fait 84 morts et 200 blessés, la classe politique se divise. Interrogé sur le sujet à la sortie de sa réunion avec les parlementaires socialistes ce mardi 19 juillet, Manuel Valls a appelé les leaders politiques à "l'unité".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.