Attaque à Rambouillet : Que sait-on ce matin de ce drame terrible et de l'auteur de cette attaque barbare contre une policière, mère de deux enfants ?

par Jeanmarcmorandini.com

Trois personnes de l'entourage de Jamel G., dont une personne qui l'avait accueilli à son arrivée en France, ont été placées en garde à vue vendredi en fin d'après-midi. L'habitation du logeur, située dans le Val-de-Marne, et le domicile de l'assaillant ont été perquisitionnés. L'enquête a été confiée conjointement à la Direction centrale de la police judiciaire et à la Direction générale de la sécurité intérieure.

L'auteur de l'attaque, touché par les tirs d'un policier présent, est décédé sur place. Selon les papiers d'identité retrouvés sur lui, Jamel G. était un ressortissant tunisien de 36 ans. Originaire de la région de Sousse, dans l'est de la Tunisie, il était arrivé en France en 2009 et avait bénéficié en 2019 d'une autorisation exceptionnelle de séjour salarié, puis d'une carte de séjour en décembre 2020, valable jusqu'en décembre 2021, selon le Parquet national antiterroriste.

Il était inconnu des services de police et de renseignements, ont confirmé plusieurs sources policières à l'AFP. Selon une source proche de l'enquête, il vivait depuis quelques années dans une maison excentrée de Rambouillet. Il avait résidé auparavant dans le Val-de-Marne.

Après un évaluation, le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert une enquête pour "assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste". Le procureur antiterroriste, Jean-François Ricard, a expliqué que cette saisine s'appuyait sur le mode opératoire, une attaque à l'arme blanche, la qualité de la victime - une fonctionnaire de police prise pour cible, conformément aux mots d'ordre récurrents du groupe jihadiste État islamique (EI) -, ainsi que les "propos tenus par l'auteur lors de la réalisation des faits" et "des éléments de repérage".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.