Après l'agression d'Eric Zemmour, Eric Naulleau alerte : "Un drame va arriver contre lui, contre moi ou contre quelqu'un d'autre. Cette fois, il faut réagir..."

par morandini

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "violences" et "menaces" après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une agression, par son auteur présumé, visant le polémiste Éric Zemmour. Dans cette vidéo, diffusée initialement sur le réseau Snapchat, un homme filme jeudi Éric Zemmour marchant seul, cabas en mains, dans les rues de Paris. L'homme le suit sur plusieurs dizaines de mètres, l'insulte à plusieurs reprises et le menace. Plus tard, l'homme se filme face caméra et affirme avoir craché sur Éric Zemmour. L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), selon le parquet de Paris.

De nombreuses personnalités politiques ou médiatiques ont dénoncé cette agression ou apporté leur soutien à Éric Zemmour, parmi lesquelles la secrétaire d'État Marlène Schiappa, le président des Républicains Christian Jacob, celui du Sénat Gérard Larcher, mais aussi certains de ses employeurs comme la chaîne Cnews, ou des associations comme la Licra.

Eric Naulleau était l'invité de CNews pour réagir après cette agression et les images violentes diffusées sur les réseaux sociaux par l'auteur des insultes : "Avec l'agression d'Eric Zemmour, le fait nouveau c'est que ce pauvre type filme son méfait et s'en vante sur les réseaux sociaux. Depuis que j'ai exprimé mon soutien à Eric après son agression, j'ai moi aussi reçu des menaces sur les réseaux sociaux y compris des menaces de morts. On a tendance à s'y habituer, mais on a tord. Mais, je crois que là, il faut marquer le coup avant qu'un drame n'arrive. Car un jour un drame va arriver, que ce soir contre Eric, contre moi ou contre quelqu'un d'autre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.