Après 9 cancers en 30 ans, Fred Ritser à l'origine de tubes planétaires comme "I gotta feeling" des Black eyed peas et compositeur de l'ombre de David Guetta, est mort

par morandini

En mars 2018, Fred Rister, touché par neuf cancers en trente ans, avait annoncé l'arrêt de ses traitements, en même temps que la sortie de son dernier titre, «I Want a miracle ». Ce single est aussi le nom de son documentaire, qui retrace le parcours hors norme de Fred Rister.
Le compositeur de musique électronique Fred Rister, à l'origine de tubes planétaires comme « I gotta feeling » des Black eyed peas et compositeur de l'ombre du DJ David Guetta, est mort hier à l'âge de 58 ans. Producteur et compositeur originaire de Dunkerque (Nord), il a collaboré avec David Guetta depuis les années 2000 et co-écrit plusieurs grands succès, remportant notamment en 2010 un Grammy Awards pour le titre « When love takes over ».
« C'était la personne la plus loyale que j'ai jamais rencontrée, et elles sont tellement rares dans ce monde, une personne si talentueuse, humble, généreuse et discrète », a déclaré à l'AFP David Guetta. « Au-delà de son talent c'était vraiment quelqu'un d'une rare gentillesse », a poursuivi la star.

Né à Malo-les-Bains (Nord), Frédéric Riesterer, de son vrai nom, a débuté comme coiffeur puis animateur radio à Dunkerque. Avant la radio, il commence dans les boîtes de nuit en 1977, puis rentre à Radio Corsaire Dunkerque pour la tranche 17h/19h, avec une émission de musique qui s'appelait "L'école est finie" ! Après plusieurs expériences dans diverses radios et comme Dj du célèbre club belge le Cap'tain, il rencontre David Guetta en 2006 et va co-écrire avec lui "Love is gone", tube planétaire qui a lancé Guetta. Fred Rister possèdait un studio dans une petite ville de la banlieue lilloise, d'où il travaillait sur ses morceaux en alternance avec les Etats-unis.
En 2010, il remporte avec Guetta un Grammy pour When love takes over, le premier carton du DJ français aux Etats-Unis, avec l'ex-Destiny's Child Kelly Rowland au chant. I gotta a feeling, resté 16 semaines numéro 1 aux Etats-Unis et When love takes over « ont changé la pop musique », selon la star de l'électro.

« Je me souviens de chaque seconde, du choix des accords que l'on faisait ensemble au travail sur les batteries qui durait des heures, apprenant chacun grâce à l'autre », a-t-il ajouté.

« C'était pour ses amis un soleil, pour d'autres un sacré bonhomme, une personne sur qui l'on pouvait compter, un homme qui nous fait danser », ont écrit hier soir ses proches sur sa page Facebook.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.