Affrontements en banlieue parisienne - Regardez l'appel au calme lancé par le motard gravement blessé dans les Hauts-de-Seine samedi soir : "J'ai appris que vous aviez cassé des voitures. Je vous demande de rentrer chez vous, de vous calmer"

par morandini

Le motard gravement blessé à la jambe samedi soir a lancé un appel au calme dans une vidéo transmise par son avocat "J'ai appris que vous aviez cassé des voitures. Je vous demande de rentrer chez vous, de vous calmer", déclare depuis son lit d'hôpital cet homme de 30 ans. "La justice sera bien faite", ajoute-t-il. Lundi, il a porté plainte contre les forces de l'ordre pour "violences en réunion avec arme par destination par personnes dépositaires de l'autorité publique". L'inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie.

Un appel qui intervient alors de nouvelles tensions ont éclaté dans plusieurs villes de banlieue parisienne : des incidents sporadiques ont éclaté dans plusieurs quartiers des Hauts-de-Seine dans la nuit de mardi à mercredi. Une école a été partiellement endommagée par un incendie à Gennevilliers, a-t-on appris auprès de la préfecture du département, qui assure néanmoins que les incidents ont été globalement de plus faible intensité par rapport aux nuits précédentes. Les faits les plus graves ont eu lieu à Gennevilliers, où l'école primaire Paul-Langevin a été touchée par un départ de feu rapidement maîtrisé. "Le bureau de la directrice a été détruit et deux salles ont été endommagées", a indiqué la préfecture des Hauts-de-Seine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.