Le wwoofing : quand les vacances sont dans le pré

Chargement en cours
Les vacances à la ferme ont le vent en poupe !
Les vacances à la ferme ont le vent en poupe !
1/2
© iStock, 625298550

Vous rêvez de vacances solidaires, économiques et écologiques ? Vous avez à coeur de vivre une expérience remplie de partage et d'authenticité ? Alors le wwoofing est fait pour vous !

Le concept est simple : vous donnez de votre temps bénévolement à une exploitation agricole biologique en participant aux différentes tâches quotidiennes et en échange, vous êtes nourri et logé. Les volontaires sont surnommés les wwoofeurs tandis que les familles, collectifs ou exploitants qui les reçoivent sont les hôtes. Un wwoofeur vient pour découvrir, échanger, apprendre ou encore participer volontairement et librement aux activités (jardin, fleurs, verger, élevage, etc.). Il n'existe en aucun cas un lien de subordination hiérarchique dans cet échange ni un quelconque système de rémunération. Le wwoofing est considéré comme "des vacances solidaires actives" où l'hôte va partager son savoir-faire sur l'agriculture biologique, son mode de vie durable, sa maison et sa table en échange de quelques heures de travail par semaine (25 heures en moyenne).

Les origines du concept

L'histoire débute à Londres dans les années soixante-dix. Sue Coppard, une citadine en manque d'air pur et de nature, contacte des petites fermes engagées dans l'agriculture biologique pour leur proposer ses services. Pour débuter son projet, elle poste alors une annonce dans un journal et découvre rapidement qu'elle n'est pas la seule à vouloir passer du temps à la campagne et que son idée plait à de nombreux citadins : le wwoofing était né.

À l'origine wwoof référait au titre de la petite annonce du journal "Working Weekends On Organic Farms". Aujourd'hui, il s'agit d'une signification plus large : "World Wide Opportunities On Organic Farms". Le concept s'est étendu à travers le monde et a conquis des centaines de milliers de personnes qui partagent des valeurs communes. Europe, Moyen-Orient, Amérique, Asie, Afrique et Pacifique, sont autant de destinations qu'un wwoofeur peut expérimenter.

Une aventure enrichissante

Les wwoofeurs sont reçus dans des petites exploitations à échelle humaine où vivent et travaillent des familles ou des collectifs. Le partage, l'échange et la reconnexion à la terre sont des objectifs importants dans ce concept. Il s'agit avant tout de vacances engagées avant d'être des vacances économiques, et les wwoofeurs doivent s'inscrire dans une démarche sincère, tout comme leurs hôtes. Cette expérience est un bon moyen de vivre une aventure authentique, d'en apprendre davantage sur l'agriculture biologique et sur les modes de vie durable, de voyager de façon économique, de donner un sens à ses vacances, de s'intégrer à la vie locale et de visiter des régions du monde de façon plutôt insolite.

Comment devenir wwoofeur ?

La démarche est simple. Il suffit de choisir votre destination sur le site dédié au wwoofing. Une fois le pays choisi vous serez redirigé vers le site de l'association du pays en question (Wwoof France par exemple). Ensuite, vous avez accès à la liste des hôtes disponibles où vous est demandé une cotisation annuelle pour adhérer à l'association (25 € en France). Vous obtenez alors une liste numérique ou papier afin de contacter les fermes du réseau. Il ne vous reste plus qu'à échanger avec votre hôte pour convenir d'une date, en savoir plus sur les conditions d'aides et connaître tous les détails importants pour organiser votre séjour comme il se doit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.