Dordogne : bonds dans le temps pour un séjour historique en Périgord

Chargement en cours
Le village de Beynac-et-Cazenac surplombé par son château.
Le village de Beynac-et-Cazenac surplombé par son château.
1/2
© Adobe Stock, Friedberg

Pourquoi faudrait-il choisir entre Renaissance, Moyen-Âge et Paléolithique ? Grâce à ses multiples trésors, la Dordogne (qui correspond peu ou prou à l'ancienne région du Périgord) permet de passer d'une période à l'autre en un claquement de doigts. Châteaux, grottes préhistoriques, villages troglodytes... Zoom sur ses sites immanquables.

Si le Périgord n'a jamais été spécialement riche, les hommes y ont construit des édifices remarquables, et ce depuis l'Antiquité. Essentiellement rurale, la région a su en conserver la plupart, si bien qu'aujourd'hui, la Dordogne est le département qui comprend le plus de monuments historiques après Paris. Au 31 décembre 2010, elle en comptait 878. Et sur ses 587 communes, 353 possédaient au moins un monument inscrit. Il y a donc l'embarras du choix question visites !

Les plus beaux châteaux de Dordogne

La Dordogne est surnommée le pays des mille et un châteaux. Si leur nombre exact est, en réalité, difficile à évaluer, ces édifices constituent l'un des principaux atouts touristiques du département. De la bâtisse fortifiée au monument de la Renaissance, il y en a pour tous les goûts et de toutes les époques. Parmi les plus renommés figurent les châteaux de Castelnaud, Beynac et Hautefort en Périgord noir, ainsi que ceux de Biron, Lanquais et Monbazillac en Périgord pourpre. Bâti au XIIe siècle à même la roche et à flanc de falaise, le château de Beynac est l'une des forteresses les plus emblématiques de la région. Dans un tout autre esprit car devenu une demeure de plaisance au XVIIe siècle, celui de Hautefort rappelle les châteaux de la Loire et a servi plusieurs fois de décor de cinéma. D'autres châteaux sont plutôt réputés pour la beauté de leurs jardins, comme celui de Marqueyssac. Imaginés au XIXe siècle, forts de 19 hectares classés pour leur "intérêt pittoresque et historique", ces jardins offrent une vue imprenable sur la vallée de la Dordogne. Prévoyez plusieurs heures pour les visiter !

Des sites préhistoriques remarquables

Pour un bond dans le temps encore plus important, qui vous transportera jusqu'à la Préhistoire, la Dordogne offre là encore l'embarras du choix notamment dans la vallée de la Vézère, surnommée la vallée de l'Homme. Parmi les sites incontournables de la région se trouvent les habitations troglodytes de La Roque Saint-Christophe, de La Roque-Gageac, de Belvès ou de la Madeleine, à Tursac. Quant aux grottes, impossible évidemment de manquer celle de Lascaux, surnommée "la chapelle Sixtine de la Préhistoire" en raison de ses peintures rupestres de qualité. Mais d'autres valent largement le détour à l'image de celles de Villars, de Font de Gaume, de Bernifal ou de Rouffignac (où figure une centaine de représentations de mammouths).

D'autres possibilités d'évasion

Vous avez encore soif de sites historiques ? Cela tombe bien, la Dordogne regorge aussi d'édifices religieux permettant de plonger dans le passé comme le cloître de Cadouin, la Cathédrale Saint-Front de Périgueux ou la Cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat. Admirez aussi le travail du temps dans le Gouffre de Proueyssac, une immense voûte souterraine ornée de cristallisations, stalagmites et stalactites. Autres possibilités : découvrir les Cabanes du Breuil, des dépendances en pierre sèche d'une ancienne ferme datant du XIXe siècle, ou vous rendre au Parc du Bournat, un faux village reproduisant la vie au Périgord en 1900.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.