Carcassonne : à la découverte de la plus grande cité médiévale européenne

Chargement en cours
Les remparts de la Cité de Carcassonne font près de 3 kilomètres de long.
Les remparts de la Cité de Carcassonne font près de 3 kilomètres de long.
1/2
© DR, Julien Roche - Ville de Carcassonne

Émilie Nougué

C'est à Carcassonne, dans l'Aude, que se trouve la plus grande cité médiévale d'Europe et l'une des plus belles villes fortifiées du monde. Un lieu qui semble résister au temps qui passe et qui offre à tous ses visiteurs l'occasion de plonger dans l'Histoire.

La Cité de Carcassonne ne s'est pas construite en un jour. Important carrefour commercial lors de l'époque gallo-romaine, elle est ensuite devenue une place forte wisigothe, un comté, un vicomté puis une sénéchaussée, soit une circonscription administrative du domaine royal. Autant d'étapes qui se reflètent dans son architecture. Elle est aujourd'hui un quartier de la ville dans lequel il est possible de flâner librement de jour comme de nuit, et où vivent encore une cinquantaine d'habitants.

Près de 3 kilomètres de remparts

Construite sur un éperon rocheux dominant la vallée de l'Aude, la Cité doit sa renommée à sa double série de remparts crénelés, l'une faisait presque 1 300 mètres de long et l'autre, plus à l'extérieur, atteignant 1 672 mètres. Ces enceintes concentriques disposent également de 52 tours et ont pour ouvertures deux portes monumentales : la Porte Narbonnaise, qui possède encore son pont-levis, et la Porte d'Aude, partiellement détruite en 1816.

L'espace entre les deux remparts, appelé les lices, servait en temps de guerre à piéger d'éventuels envahisseurs entre deux murailles, et en temps de paix à organiser diverses manifestations comme des tournois de joutes. Au XVIIIe siècle, il était l'endroit où les Carcassonnais les plus pauvres construisaient leurs habitations. Ces dernières ont été détruites et le sol a été aplani pour en faire un lieu de promenade. Les lices permettent de se rendre compte de l'évolution de la manière de construire des forteresses entre l'époque romaine et la fin du Moyen-Âge, tout en mesurant la taille de ce joyau d'architecture militaire. Elles offrent aussi de beaux points de vue sur les Pyrénées et la Montagne Noire, qui sépare les départements du Tarn, de l'Hérault, de l'Aude et de la Haute-Garonne.

Des monuments dans la forteresse

Au sein de ses remparts, la Cité de Carcassonne, avec ses ruelles sinueuses et étroites, permet aux visiteurs d'effectuer un véritable voyage dans le temps. Elle renferme un château comtal construit au XIIe siècle et protégé derrière des fortifications, des douves puis un pont-levis. Une sorte de forteresse à l'intérieur de la forteresse donc, ultime lieu de repli en cas d'invasion. Cet édifice et son enceinte comportent neuf tours dont deux datant de l'époque wisigothe. L'une d'entre elles est la tour Pinte, la plus haute de la Cité, qui domine toute la ville.

Au sein de la Cité se trouve également l'église Saint-Nazaire, construite entre le IXe et le XIVe siècle, et qui a la particularité de mêler les styles roman et gothique, ainsi que 22 puits qui alimentaient autrefois la ville en eau. Ajoutez à cela un musée de l'Inquisition, qui présente des instruments de torture et de punitions, ainsi que des animations sur le thème du Moyen-Âge organisées tout au long de l'année, et vous aurez l'impression, en visitant ce lieu, de pouvoir voir surgir à tout moment des chevaliers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.