5 conseils pour organiser un séjour de plongée

Chargement en cours
Tout le monde n'a pas les facultés innées d'un Jacques-Yves Cousteau.
Tout le monde n'a pas les facultés innées d'un Jacques-Yves Cousteau.
1/2
© Adobe Stock, Merla

Avant de sonder les eaux profondes et de s'émerveiller face à la faune et flore aquatiques, quelques conseils sont à prendre en compte. Un séjour de rêve spécial plongée sous-marine, ça se prépare !

Prendre en compte le temps de formation

Non, les humains ne sont pas naturellement comme des poissons dans l'eau, du moins tout le monde n'a pas les facultés innées d'un Jacques-Yves Cousteau. Pour éviter bien des soucis une fois dans le bain, des étapes s'imposent comme des indispensables. Le baptême de plongée est accessible au plus grand nombre, même à toute personne n'ayant pas de diplôme de plongée. Tout le matériel est fourni et les rudiments (équipement, signaux, exercices, préservation de l'espace...) sont appris. Cet avant-goût en eau calme, encadré par un moniteur d'un centre agréé, donne la possibilité de se familiariser à son rythme au monde aquatique. Si l'expérience plaît, le premier niveau peut être envisagé. À l'issue de cette formation "open water" de deux à six jours, un diplôme de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) et de son équivalent international du CMAS est donné. Ce sésame permet de pratiquer partout dans le monde et jusqu'à vingt mètres de profondeur, plus ou moins en autonomie selon les indications locales.

Réserver des séances de plongée dans un centre apte

Comme pour les hôtels et locations de vacances, il est important d'opter pour un centre de plongée sous-marine référencé avec de bons avis. Des territoires abusivement touristiques ou, au contraire, plutôt isolés, peuvent avoir la fâcheuse tendance à gonfler leur prix et à bâcler le service. Un matériel de plongée soigné et des consignes de sécurité méticuleusement respectées sont nécessaires à une escapade sous-marine confortable et de qualité. Sur Internet, des sites spécialisés aiguillent les touristes vers les meilleurs spots existants à travers le monde. De plus, certains hôtels nouent des partenariats spéciaux qui offrent des tarifs réduits aux plongeurs !

Définir le budget et autres préférences

Les calanques de Marseille et l'île bretonne de Groix ne sont pas la Grande Barrière de Corail en Australie, la Sardine Run en Afrique du Sud, l'île Crocos au Costa Rica ou Raja Ampat en Indonésie. Il faut fixer une estimation budgétaire en fonction du coût du trajet, du logement, de l'activité sur place. Se renseigner sur la saison et sur la fréquentation touristique au moment d'un voyage éventuel dans un endroit précis, déterminer le type d'espèces animales et végétales qu'il serait apprécié de croiser, sont deux points tout aussi importants.

Les débutants n'ont pas besoin de faire d'achats

Palme, masque, tuba, combinaison (humide, semi-étanche ou étanche), gilet stabilisateur, bouteille d'air... Pour les baptêmes de plongée, il n'est pas obligatoire d'en acheter. En revanche, dès le passage du niveau 1, le plongeur devient plus indépendant, plus responsable. Les membres d'une palanquée ont tous leur propre matériel.

Selon l'envie : apporter un appareil photo mais pas n'importe lequel

Sous la surface azur, mille et une merveilles surprendront le plongeur, visiteur d'un monde immergé où il n'est plus en suprématie. Certains choisissent de se laisser éblouir par le spectacle. D'autres désirent immortaliser ces instants sur la pellicule pour pouvoir les contempler à leur guise. Pour y parvenir, il faut donc emmener avec soi du matériel photographique : une GoPro, un appareil compact ou sans miroir, un reflex numérique, un smartphone... Le principal est de sélectionner un appareil fonctionnel et adapté à ces conditions, pas de noyer son nouveau bijou. Le dévolu est à jeter sur les propositions dotées d'une excellente résolution d'image et d'un caisson d'étanchéité, qui peut permettre de descendre jusqu'à quarante mètres de profondeur. Un moyen de sauvegarde relativement puissant, comme des sites gratuits qui hébergent les clichés ou un disque dur externe, va de pair.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.