Télétravail : pourquoi est-il bon pour la planète ?

Chargement en cours
Le télétravail a tout bon en termes d'écologie.
Le télétravail a tout bon en termes d'écologie.
1/2
© Adobe Stock, undrey

Qu'il soit réalisé à la maison, dans un lieu public ou un espace de coworking, le télétravail est devenu inévitable en 2020 pour contrer la pandémie de coronavirus. Un phénomène planétaire qui, dans un même temps, contribue à protéger l'environnement. Explications.

"Quand cela est possible, je demande aux entreprises de permettre à leurs salariés de travailler à distance (...) Nous avons beaucoup développé le télétravail, il faut continuer cela, l'intensifier au maximum." Par ce discours désormais historique du jeudi 12 mars 2020, le président français Emmanuel Macron a clairement positionné le télétravail comme l'une des mesures phare destinées à stopper la propagation du virus Covid-19. Une recommandation sanitaire qui a également un impact direct sur la santé de la planète... Découvrez pourquoi.

... parce que les salariés polluent moins !

Même s'il reste plus ou moins facile à mettre en place en fonction des différents métiers, le télétravail possède incontestablement de nombreux atouts d'un point de vue écologique, et notamment du côté des salariés. En effet, cette méthode permet à ces derniers de réduire leur empreinte carbone en restant chez eux ou à proximité. De quoi éviter d'utiliser des moyens de transport très polluants au quotidien tels que la voiture, le scooter, le métro encore la moto.

Une thèse appuyée par une étude réalisée par l'agence de la transition écologique (ADEME) et publiée dans le Journal du Dimanche, en septembre 2020. En essayant de mesurer l'impact environnemental des salariés, celle-ci a fait un premier constat : 7 Français sur 10 prennent leur voiture pour se rendre au travail. C'est pourquoi le télétravail s'impose comme une solution incontournable pour baisser le trafic automobile, en réduisant in fine la pollution. "Un développement du télétravail à l'avenir pour les personnes l'ayant expérimenté pendant le confinement permettrait une réduction au minimum de 3300 t de CO2 aux heures de pointe un jour de semaine", précise l'ADEME, qui affirme qu'un jour de télétravail se traduit par une réduction de 69% du volume des déplacements par rapport à un jour passé sur le lieu de travail.

... parce que l'entreprise réduit son empreinte carbone

Question écologie, le télétravail est tout aussi efficace pour aider les entreprises à devenir plus éco-responsables. En effet, moins il y a de salariés sur place, moins il y a de dépenses, et plus il y a des économies d'énergie et d'électricité (Internet, lumière, utilisation d'ordinateurs, wifi...).

Une thèse soutenue par le Club Green IT et ses partenaires qui ont réalisé une enquête à ce sujet en 2017. D'après les résultats obtenus, un employé de bureau français consomme en moyenne "80 kg de papier, 5 300 litres d'eau et 3,5 kWh d'énergie" par an. Pour les entreprises, le télétravail se présente donc comme une belle (et urgente !) opportunité de prendre un virage écologique sans précédent, afin de mettre en place une économie minimaliste et favorable à la lutte pour la protection de l'environnement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.