Slow flower, le mouvement qui mise sur les fleurs bio et locales

Chargement en cours
Des fleurs bio et locales pour respecter l'environnement.
Des fleurs bio et locales pour respecter l'environnement.
1/2
© Adobe Stock, galinka_zhi

Après les mouvements slow fashion, slow food ou encore slow cosmétique, bienvenue au slow flower. Le concept ? Faire la part belle aux fleurs et arbustes locaux et de saison, dans le respect de la planète mais aussi de l'humain. Lumière sur une tendance qui n'a de cesse de fleurir.

Les fleurs traditionnelles = les fleurs du mal ?

Cadeau somme toute classique, le bouquet de fleurs séduit à coup sûr et en toutes occasions. Pourtant, il semblerait bien que ce soit en réalité un cadeau empoisonné. Et pour cause, la filière des fleurs conventionnelles est aussi industrielle que polluante. La raison ? Plus de 80% des fleurs commercialisées en France viennent du bout du monde ! Cultivées par une main d'oeuvre bon marché et exposée à des conditions de travail douteuses, aux Pays-Bas, en Afrique ou en Amérique du sud, ces fleurs sont produites sous serres chauffées avec leur lot de pesticides, puis sont coupées, réfrigérées et acheminées par avion ou par bateau durant 3 semaines. Un drame écologique qui a contribué à faire disparaître la production française. S'il y avait 8 000 producteurs tricolores en 1985, aujourd'hui, il en resterait seulement quelques centaines. Heureusement, des mouvements comme le slow flower voient le jour.

Le slow flower, c'est quoi ?

Né aux États-Unis au milieu des années 2000, le mouvement slow flower est une tendance écologique, initiée par les acteurs de la filière horticole. Le principe ? À la manière de la "slow food", vous consommez moins, mieux, local et de saison. Pour ce faire, vous changez votre mode de consommation en privilégiant l'achat de fleurs de saison chez les producteurs locaux.

Objectif : relancer la production de fleurs françaises et respecter l'environnement

La France est largement capable de produire des fleurs ! Pourtant, deux horticulteurs sur trois ont fermé depuis une bonne quarantaine d'années. La mission du mouvement slow flower est donc de relocaliser une production afin de recoudre le lien entre producteurs et consommateurs locaux et sauvegarder ainsi l'horticulture française... mais pas que ! En effet, cette tendance vise aussi à privilégier une production au rythme de la nature et donc respectueuse de la planète. La saisonnalité est plus que jamais respectée. Ainsi, les acteurs de ce mouvement ne vous proposeront pas des roses à la Saint-Valentin mais bel et bien des fleurs sauvages, authentiques, produites en plein air et exemptes de produits chimiques. Et pour ne rien gâcher, ces fleurs sont assurément plus odorantes et robustes.

Où trouver ces fleurs ?

S'il n'existe pas de label "slow flower" en France, vous pouvez cependant vous référer au label "Fleur de France" chez votre fleuriste. Ce dernier confère aux produits leur provenance française. Aussi, vous avez la possibilité d'identifier les fleurs françaises grâce au label "Plante Bleue" qui certifie l'engagement pour une démarche respectueuse de l'environnement des horticulteurs français. Enfin, le Collectif de la Fleur Française, association qui milite pour la culture des fleurs françaises locales et de saison, propose un annuaire recensant à la fois les producteurs de fleurs français et les prestataires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.