Qu'est-ce que le stress hydrique ?

Chargement en cours
Le stress hydrique est une expression qui évoque une pénurie d'eau.
Le stress hydrique est une expression qui évoque une pénurie d'eau.
1/2
© Adobe Stock, romaneau

Boire à sa soif paraît simple, mais selon les régions du monde, c'est plus compliqué qu'il n'y paraît. À travers le monde, près d'une personne sur six souffre de stress hydrique, à cause d'une pénurie d'eau. Ces personnes n'ont pas suffisamment accès à de l'eau potable pour être en bonne santé.

L'expression "stress hydrique" n'est peut-être pas très connue du grand public, mais elle évoque une réalité connue de toutes et tous : une pénurie d'eau. Le terme évoque une situation critique qui survient lorsque les ressources en eau disponibles sont inférieures à la demande, que ce soit à cause d'une sécheresse ou parce que la qualité de l'eau nécessite d'en limiter son usage (dans le cas d'une eau non-potable, par exemple).

Quelles sont les causes du stress hydrique ?

Les pénuries d'eau peuvent avoir différentes origines. La principale reste évidemment l'augmentation de la population mondiale. La démographie ne cesse d'augmenter de façon exponentielle et cela a un impact sur les réserves de la planète. D'autant que l'agriculture intensive - nécessaire pour pouvoir nourrir les populations - , la pollution et la déforestation représentent une énorme consommation d'eau. À cela, il faut évidemment ajouter les dérèglements climatiques (sécheresses, canicules, inondations...) et l'émission de gaz à effet de serre qui, en augmentant la température moyenne de la planète, accélère l'évaporation de l'eau. Autant de facteurs à prendre en compte pour comprendre pourquoi le stress hydrique concerne le monde entier, et pas seulement les pays les plus touchés.

La France est-elle concernée par le stress hydrique ?

Sans surprise, le stress hydrique touche tout particulièrement les zones arides. Selon le dernier rapport de l'ONU, les principaux concernés sont donc les pays d'Afrique, du Proche-Orient, du Moyen-Orient, mais également plusieurs pays d'Asie, tels que l'Inde, le Pakistan ou les plaines du Nord de la Chine. Mais il serait faux d'affirmer que la France n'est pas concernée. Si le pays dispose de ressources en eau suffisantes pour répondre aux besoins de la population, des situations de stress hydrique peuvent apparaître dans certaines régions, notamment lors des canicules. La preuve : lorsque les températures augmentent en été, il n'est pas rare de voir certaines zones subir des restrictions pour préserver les réserves d'eau.

Attention toutefois : la chaleur n'est pas le seul élément à pouvoir créer des situations de stress hydrique. Dans certains pays froids, le gel peut également bloquer l'accès à l'eau.

Le stress hydrique, un mal de plus en plus répandu

Le manque d'accès à de l'eau potable est un problème qui ne date pas d'hier. Et malheureusement, la situation risque de continuer à s'aggraver. L'ONU estime que, d'ici 2025, un tiers de la population mondiale sera concernée par le stress hydrique, et que la "crise de l'eau" deviendra plus que jamais un enjeu géopolitique. Et des mesures sérieuses vont devoir être mises en place pour que la situation ne devienne pas très rapidement ingérable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.