Pourquoi le pétrole est-il polluant ?

Chargement en cours
Le pétrole est une énergie non renouvelable extrêmement polluante qui a des conséquences sur l'air, la santé, les écosystèmes...
Le pétrole est une énergie non renouvelable extrêmement polluante qui a des conséquences sur l'air, la santé, les écosystèmes...
1/2
© Adobe Stock, Patrick

Le pétrole, considéré pendant son heure de gloire comme un "or noir", n'est plus en odeur de sainteté. L'énergie fossile est extrêmement polluante et menace l'équilibre écologique et environnemental de la planète. Voici pourquoi il est devenu vital de trouver des alternatives plus green au pétrole.

Le réchauffement climatique menace l'environnement et la vie sur Terre. L'un des mis en cause dans ce dérèglement : le pétrole. S'il n'est pas le seul responsable, le pétrole est toutefois la principale source d'énergie utilisée dans le monde. Une énergie non renouvelable qui pollue à tous les stades de son existence : extraction, fabrication, utilisation, stockage...

Qu'est-ce que le pétrole ?

Le pétrole est un hydrocarbure liquide accumulé dans les roches et dans les gisements. Il est utilisé comme source d'énergie après raffinage. À l'instar du charbon et du gaz, il s'agit d'un dérivé de carbone. Problème, en se consumant, ces sources d'énergie dégagent du dioxyde de carbone Co2 à l'origine des gaz à effet de serre (GES).

Le pétrole est partout

Le pétrole est utilisé dans quasiment toutes les strates de notre quotidien. Pour l'essence et les transports bien sûr mais également dans des milliers de produits dérivés de la pétrochimie : jouets en plastique, peintures, pare-chocs de voitures, cosmétiques, prothèses médicales, emballages alimentaires, smartphones, détergents... Même si les initiatives pour limiter l'utilisation du plastique se multiplient, il semblerait que les producteurs prévoient d'utiliser de moins en moins le pétrole comme carburant mais de plus en plus en pétrochimie.

Pourquoi le pétrole est-il polluant ?

Le pétrole est toxique pour l'environnement à tous les stades.

Pollution de l'air

Le pétrole libère des composés toxiques au cours des différentes étapes de son exploitation. Lors du raffinage tout d'abord. Il émet des oxydes de soufre, d'azote, des composés organiques volatiles, du monoxyde de carbone, du benzène... Sous forme d'essence et de kérosène, par ailleurs. La combustion du pétrole pour alimenter les moteurs libère dans l'air du CO2, des hydrocarbures mal brûlés, du plomb, des suies, des minéraux lourds, responsables avec d'autres polluants de la pollution atmosphérique mais également de pluies acides qui impactent la faune et la flore. On estime que la pollution atmosphérique réduit de trois ans l'espérance de vie et tuerait environ huit millions de personnes dans le monde chaque année, principalement dans les zones urbaines.

Pollution des mers

Nous avons tous en mémoire ces marées noires provoquées par des accidents qui se déroulent généralement lors du transport du pétrole. Ces déversements accidentels sont de véritables catastrophes pour les écosystèmes marins et pour les populations vivant en bord de mer.

Pollution des sols

L'extraction du pétrole de schiste se fait quant à elle en injectant de l'eau propre dans les couches terrestres, une eau qui ressort polluée et peut être rejetée sur les terres environnantes. Par ailleurs, ce processus libère du méthane qui fait partie des gaz à effet de serre les plus toxiques.

Pollution plastique

Le pétrole entre dans la fabrication de millions d'objets en plastique et autres dérivés qui mettent des siècles à se dégrader et se retrouvent très souvent jetés dans la nature formant un septième continent dans l'océan Pacifique, intoxiquant et tuant la faune et la flore marine.

À chaque étape de son existence, le pétrole entraîne des conséquences pour l'environnement et la santé humaine. D'où l'urgence de limiter son utilisation et sa consommation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.