Maisons écologiques : à quels critères doivent-elles répondre ?

Chargement en cours
En plus de leurs qualités environnementales, les maisons écologiques sont réellement économiques.
En plus de leurs qualités environnementales, les maisons écologiques sont réellement économiques.
1/2
© Adobe Stock, KB3

Depuis plusieurs années, les maisons écologiques connaissent un succès grandissant. Au-delà de leurs qualités environnementales, elles sont également très économiques. À quels critères doivent répondre les maisons écologiques ? Suivez le guide.

La façon dont nos maisons sont bâties a une réelle incidence sur l'environnement, sur notre santé, notre consommation d'énergie, mais aussi sur la préservation des ressources naturelles. Bien plus qu'un phénomène de mode, les maisons écologiques pourraient contribuer durablement à préserver l'environnement. Voici quels sont les critères auxquels une habitation doit répondre pour être considérée comme écologique.

Maison écologique : les critères énergétiques

Pour être considérée comme écologique, une habitation doit répondre à plusieurs critères : elle doit privilégier le recours aux énergies renouvelables et alternatives, disposer d'une isolation performante, être dotée de panneaux solaires, d'échangeurs de chaleur, et les portes ainsi que les fenêtres de la bâtisse doivent être correctement isolées afin d'éviter les déperditions de chaleur. Pour être écologique, une maison doit utiliser à son avantage le climat et l'environnement du lieu où elle est construite, en étant par exemple orientée en fonction de l'ensoleillement afin d'emmagasiner de la chaleur en hiver. Chaque maison écologique est donc théoriquement unique.

Les règles de construction des maisons écologiques

Les maisons écologiques sont bâties à partir de matériaux non-toxiques (si possible recyclés) et doivent respecter la réglementation thermique RT 2012. Une structure compacte et des murs épais (20 à 30 centimètres) sont à privilégier. Le nombre d'ouvertures est également important, la disposition des pores et fenêtres pouvant affecter la consommation d'énergie et le confort en été comme en hiver. L'écoconstruction se fait de préférence sous la supervision d'un architecte et se traduit par des bâtiments plus petits et donc moins énergivores.

Le respect de la démarche conservatrice écologique

Remettre les valeurs ancestrales au goût du jour, c'est le concept de la démarche conservatrice écologique. En refusant les matériaux transportés sur de longues distances tels que les bois exotiques ou les matériaux industriels, on préserve l'environnement. Les maisons traditionnelles d'antan étaient bien souvent construites en fonction des facteurs environnementaux : exposition, implantation, isolation... Tout était fait pour s'adapter aux conditions naturelles.

La maison écologique préserve la santé et le bien-être de ses occupants

En plus de permettre à ses habitants de faire de belles économies, la maison écologique veille également sur leur santé. Construite à l'aide de matériaux non-toxiques, chauffée dans le respect de l'environnement, elle offre à ceux qui y résident une qualité optimale d'air intérieur. Lorsqu'on sait qu'on passe en moyenne 90% de notre temps à l'intérieur, et que l'air intérieur est souvent plus pollué que l'air extérieur (notamment à cause des composés organiques volatiles qui émanent des peintures, des objets neufs ou bien encore des appareils électroménagers) c'est un facteur à ne pas négliger.

Source : www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Guides_construire_sain_2015.pdf

Vos réactions doivent respecter nos CGU.