Les maisons-conteneurs pour un avenir écologique ?

Chargement en cours
Il suffit d'agencer plusieurs conteneurs pour obtenir une maison plus grande.
Il suffit d'agencer plusieurs conteneurs pour obtenir une maison plus grande.
1/2
© Adobe Stock, oatautta

Par souci écologique, de nombreuses personnes sont à la recherche de nouveaux types de logements qui privilégient les matériaux recyclés. L'une des solutions du moment ? Les maisons-conteneurs, qui permettent de recycler d'anciens conteneurs maritimes pour leur donner une nouvelle vie. Mais en pratique, qu'est-ce que ça change vraiment ?

Habiter dans un conteneur maritime reconditionné ? L'idée de vivre dans une de ces grosses boîtes en métal qui servent à transporter des marchandises en bateau peut étonner. Et pourtant, elle est de plus en plus privilégiée par les nouveaux propriétaires. Robuste, durable, modulable, économique : cette solution peut faire rêver. Mais est-ce vraiment plus écologique qu'un logement classique ?

Du recyclage à grande échelle

Depuis les années 1950, les conteneurs font partie des modes de transport les plus utilisés pour les marchandises qui transitent par voie maritime. Ces grandes caisses en métal sont pratiques, solides, faciles à empiler. Bref : tout ce qu'il faut pour être efficaces. Mais au-delà de leur aspect pratique, des professionnels du bâtiment ont vite repéré un autre moyen de les utiliser : s'en servir de base pour créer des logements. D'abord utilisée pour créer des abris de fortune pour l'armée ou pour les réfugiés, la méthode a été largement popularisée par la tendance des "tiny houses", ces petites maisons pensées pour ne prendre que très peu de place et coûter très peu d'argent.

Représentant une base solide et peu coûteuse pour une habitation tout en permettant de faire un geste pour la planète, , l'idée de reconditionner des conteneurs fascine.Les raisons ? Cette solution permet non seulement de donner une seconde vie à ces grosses boîtes de métal, mais aussi d'éviter de créer des tonnes de déchets. Le concept est par ailleurs plutôt économique (comptez entre 2 500 et 4 000 euros pour un conteneur nu), et convient très bien aux adeptes de l'architecture cubique. Pour agrandir la surface, il suffit tout simplement de combiner plusieurs conteneurs. Cette technique a d'ailleurs été utilisée à Amsterdam dès 2005 pour créer des logements étudiants à petit prix.

Un atout écologique qui reste à prouver

Certes, les maisons conteneurs permettent de recycler ces grosses boîtes de métal de façon efficace. Mais au-delà de cet aspect, ces habitations n'ont pas que des avantages écologiques. Le métal est en effet un conducteur thermique qui laisse passer le froid et ne conserve pas la chaleur. Résultat : les travaux d'isolation sont particulièrement importants et ils peuvent représenter un investissement conséquent.

Par ailleurs, il est en général difficile de savoir quel type de produits ont été transportés par un conteneur au cours de sa "carrière". Résultat, il n'est pas impossible que celui utilisé pour construire une habitation ait servi à transporter des matières toxiques, par exemple. De quoi encourager à réfléchir à deux fois avant de se lancer.

Comment rendre une maison-conteneur plus écologique ?

Heureusement, il existe des techniques pour rendre ce type d'habitation plus écologique. Outre l'isolation thermique qui est à soigner, il est possible d'installer des panneaux solaires sur le toit, de manière à fournir une source d'énergie indépendante aux maisons ou aux appartements bâtis de la sorte. Autre option : opter pour un toit végétalisé qui permet d'isoler tout en permettant une amélioration notable de la qualité de l'air et une protection de la biodiversité, ainsi qu'un aspect esthétique agréable.

Attention toutefois : avant de vous lancer, renseignez-vous sur les législations en vigueur pour ce type de construction qui diffère des habitations plus classiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.