Fosses septiques écologiques : ce qu'il faut savoir

Chargement en cours
Les fosses septiques servent a évacuer les eaux usées des logements qui ne sont pas reliés au tout-à-l'égout.
Les fosses septiques servent a évacuer les eaux usées des logements qui ne sont pas reliés au tout-à-l'égout.
1/2
© Adobe Stock, Pixel-Shot

Pour préserver l'environnement de nombreuses possibilités s'offrent à tous, comme remplacer les fosses septiques classiques, qui polluent les nappes phréatiques, par une version écologique.

La fosse septique est un dispositif d'assainissement, utile lors qu'un logement n'est pas relié au tout-à-l'égout. Si "aujourd'hui, ce système ne doit plus être installé pour la simple raison qu'elle ne peut traiter que les eaux-vannes provenant des toilettes", comme l'explique le site Go Durable, il est encore nécessaire à bon nombres d'habitants de disposer d'une fosse septique mais il est désormais interdit en France d'installer un modèle classique. "Seules les anciennes habitations sont autorisées à utiliser ce dispositif, dans le cas où il y existait déjà. Les nouvelles constructions doivent être équipées d'une fosse toutes eaux (traitant à la fois les eaux noires et grises) à la place de la fosse septique. Toutefois, la décision appartient à l'EPCI (établissement public de coopération intercommunale) qui peut imposer à un propriétaire de normaliser son installation", précise Maison Travaux.

Fosse septique écologique : les différentes possibilités

La fosse septique écologique est un dispositif qui "ne consomme pas d'énergies, présente de très bonnes performances épuratoires, et respecte l'environnement", détaille Go Durable. Différentes fosses septiques écologiques peuvent être installées. En exemple, les toilettes sèches, qui fonctionnent sans eau, et où les excréments sont "récupérés et stockés dans un réceptacle situé sous la lunette. Ils sont à chaque fois, recouverts de copeaux pour éviter les mauvaises odeurs", indique Maison Travaux. Il est également possible d'opter pour des filtres à coco qui se disposent après la fosse septique et permettent d'épurer les eaux usées avant qu'elles ne traversent le sol. Aussi, les bambous d'assainissement sont une bonne alternative car "grâce à leurs racines puissantes, ils améliorent l'oxygénation du sol, favorisant ainsi l'activité bactérienne. Par ailleurs, le bambou a la particularité d'absorber une grande quantité de CO2. Grâce à ses nombreuses qualités, le bambou a de plus en plus la cote pour la réalisation d'une fosse septique écologique", ajoute Maison Travaux.

Le site travaux.com précise que "l'assainissement autonome écologique utilise les plantes ou les bambous pour traiter les eaux usées et les eaux grises. L'avantage est que le bassin en bois attenant au poste d'injection filtre les eaux sans qu'une quelconque ventilation ne soit installée. Résultat : les odeurs restent enfermées dans la fosse pour le bien-être de tous."

Quel prix pour une fosse septique écologique ?

Le cout d'installation d'une fosse septique écologique sera fixé en fonction du système choisi par les propriétaires ainsi que les aménagements à prévoir. Si implanter une fosse septique écologique dans son jardin est un moyen efficace de traiter les eaux usées en réduisant l'impact écologique, cela à un coût. "L'installation d'une fosse septique écologique vous sera facturée entre 5 400 € et 11 000 € TTC, le prix moyen de ce type de système étant de 9 000 € TTC. Et le coût d'une excavation pour installation de fosse septique est estimé entre 1 500 € et 3 500 € TTC. De 3 500 € à 8 000 € TTC pour une installation complète", détaille le site travaux.com. Toutefois l'État propose des aides financières, à découvrir sur le site : www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr/aides-financieres-r35.html.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.