Fin du plastique à usage unique en 2040 : pourquoi une si longue attente ?

Chargement en cours
Certains produits tels que les pailles en plastique sont désormais interdits.
Certains produits tels que les pailles en plastique sont désormais interdits.
1/2
© Adobe Stock, cheekylorns

Le plastique, longtemps vu comme une solution pratique et hygiénique, est aujourd'hui pointé du doigt comme une source massive de pollution. Pour préserver la planète, les plastiques à usage unique vont petit à petit être interdits, mais cette interdiction ne sera pas totalement effective avant 2040. Un délai bien trop long, selon de nombreuses associations.

Le plastique, c'est pas automatique. Voilà le message que les défenseurs de l'environnement essayent de faire passer depuis de nombreuses années. La plupart des objets en plastique de notre quotidien sont des produits à usage unique, certes pratiques, mais extrêmement difficiles à recycler. Ils terminent bien souvent leur vie au fond de l'océan, s'échouant sur les plages et nuisant au fragile écosystème marin. Une catastrophe écologique contre laquelle les gouvernements se décident petit à petit à lutter.

Certains plastiques déjà interdits

Depuis quelques années, la consommation de plastique à usage unique des Français s'est déjà un peu réduite. Les sacs en plastique sont désormais rares et payants dans les grandes surfaces, les microbilles en plastique des cosmétiques interdites. Et depuis le 1er janvier 2020, les pailles à usage unique ou encore les cotons-tiges en plastique ont eux aussi été bannis. Sacs en coton réutilisables, pailles recyclables en papier ou réutilisables en inox... Des solutions ont été trouvées pour remplacer ces produits polluants, preuve que des alternatives existent, à condition d'y mettre un peu du sien.

Une interdiction totale... Dans 20 ans !

Toutefois, le plastique à usage unique a encore de beaux jours devant lui. 20 ans, précisément, puisque son interdiction, votée par l'Assemblée nationale le 9 décembre 2019, ne sera pas effective avant 2040. Le délai en question fait bondir les associations écologiques, surtout lorsque l'on sait à quel point notre planète souffre déjà du réchauffement climatique et de la pollution.

Pourquoi faut-il prévoir autant de temps pour se débarrasser de cette source de pollution ? Le ministère de la Transition écologique et solidaire affirme qu'il faut du temps pour revenir sur "60 ans d'une société du tout jetable". Le projet du Gouvernement est donc de faire les choses graduellement, avec des objectifs successifs de réduction, de réutilisation ou de recyclage des emballages plastiques à usage unique fixés tous les cinq ans.

Grâce à cette technique, le ministère de la Transition écologique et solidaire espère un changement radical mais pas brutal, qui permettra aux Français de trouver de nouvelles habitudes sans être brusqués.

Aller de l'avant vers le zéro déchet

Si les entreprises restent évidemment la plus grosse source de pollution plastique de la planète, rien ne vous empêche, à votre échelle, de déjà faire des efforts pour limiter votre utilisation. Les bouteilles en plastique à usage unique, par exemple, peuvent être remplacées par des gourdes pour limiter fortement la pollution. À vous de trouver des solutions qui vous conviennent pour vous tourner petit à petit vers le zéro déchet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.