Éoliennes : pourquoi font-elles débat ?

Chargement en cours
En France, les éoliennes font débat auprès de la population et de différents politiques.
En France, les éoliennes font débat auprès de la population et de différents politiques.
1/2
© Adobe Stock, Anselm

La France ayant pour objectif d'atteindre une neutralité carbone d'ici 2050, l'heure est au développement des énergies renouvelables. Parmi différentes mesures, le gouvernement a misé sur les éoliennes. Le territoire en comptait 4 200 en 2015. Un chiffre revu à la hausse au fil des années pour atteindre 7 950 en 2019. Pourtant, les éoliennes font débat auprès de la population et de différents politiques.

L'histoire entre la France et les éoliennes débute dans les années 1990, lorsque le pays se range en faveur du développement durable. Comme nous l'apprend le site Connaissances des énergies, en 1996, le projet "Eole 2005" est lancé et a pour but de développer les éoliennes sur le territoire. Un an plus tard, le protocole de Kyoto est adopté et la France est engagée dans une démarche de réduction des gaz à effet de serre. À la fin de la première décennie du XXIe siècle, deux événements surviennent en faveur de ce développement. En 2008, l'Union européenne se fixe près de dix ans pour que la consommation énergique des 27 États membres soit composée à 20% d'énergies renouvelables. Quant à la loi Grenelle I, votée à la suite du Grenelle Environnement en 2007, elle matérialise les engagements de l'Hexagone dans l'éolien. Si les éoliennes ont de nombreux avantages comme leur faible empreinte carbone, leur coût intéressant et l'utilisation d'une ressource naturelle - le vent - causent, elles, bien des débats.

L'impact visuel et sonore

L'impact visuel des éoliennes est l'un des sujets de débats. Le fait qu'elles modifient le paysage avec leur fondation d'environ 600 tonnes de béton est souvent évoqué. Et comme pour produire une quantité suffisante d'électricité, il est indispensable de disposer plus d'une éolienne, elles sont nombreuses à fleurir au même endroit.

Quant aux bruits que les éoliennes provoquent, si c'est la conséquence de leur irrégularité, cela peut déranger. Une distance réglementaire de 500 mètres a donc été imposée en 2010, comme l'explique le site du gouvernement Vie Publique. Aussi, les parcs éoliens sont depuis soumis à la réglementation des bruits de voisinage (décret du 18 avril 1995 et circulaire du 27 février 1996), qui exige un niveau sonore ne devant pas dépasser trois décibels la nuit et cinq le jour en extérieur.

Les conséquences sur la faune

L'un des sujets qui fait débat en ce qui concerne les éoliennes est son impact sur la faune. Mais selon des informations de l'ADEME, les risques pour les oiseaux s'ils sont présents sont minimes avec un taux de mortalité inférieur à 4 oiseaux par éolienne, soit bien moins que les lignes électriques. En 2019, l'Agence indique que des études sont réalisées avant l'implantation d'un parc éolien sur les oiseaux et les chauves-souris, et que l'installation doit se faire hors des couloirs de migrations ou des zones sensibles.

Que deviennent les éoliennes à terme ?

Après 20 à 25 ans d'activité, les éoliennes sont démantelées et recyclées. Cependant, certains éléments qui composent l'éolienne sont plus difficiles à recycler comme les aimants permanents. Des études pour remédier à cette problématique sont en cours.

Alors, les éoliennes vont-elles se développer ou les points négatifs vont-ils entraîner des changements ? L'avenir nous le dira.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.