Consommer du sucre a-t-il un impact sur l'environnement ?

Chargement en cours
Le sucre est majoritairement issu de la culture de la canne à sucre mais peut également être extrait de la betterave sucrière.
Le sucre est majoritairement issu de la culture de la canne à sucre mais peut également être extrait de la betterave sucrière.
1/2
© Adobe Stock, Frog 974

S'il est bien connu que la production de café, d'huile de palme ou encore de chocolat est réputée mauvaise pour l'environnement, il est un autre aliment ou plutôt condiment dont les effets environnementaux sont insoupçonnés : le sucre.

En effet, il est de notoriété publique que le sucre, à trop forte dose, est mauvais pour la santé. Mais il se trouve que cette poudre blanche au goût si délicat que nous affectionnons tous a également des effets dévastateurs sur notre environnement. De sa production à sa consommation, le sucre a de nombreux impacts dont il est sage d'être au courant avant d'en consommer plus que de raison...

Impacts à la production

Dans un premier temps, il se trouve que la production de sucre demande énormément de ressources qui, utilisées en trop grande quantité, ont un impact désastreux sur l'environnement. Cultivé sur des immenses terrains, principalement au Brésil, en Inde et en Chine, le sucre détruit énormément d'habitats riches en vie animale et végétale, mais a aussi un réel impact sur les insectes. Ainsi, selon une étude de l'organisation internationale WWF (World Wildlife Fund), le sucre est l'une des cultures les plus nocives et serait la plantation qui détruit le plus de biodiversité au monde. D'autre part, comme toute culture de masse, la culture de la canne à sucre demande énormément d'apports en eau et beaucoup d'entreprises utilisent également des engrais ou pesticides à outrance pour accélérer la production. Chaque année, on produit environ 150 millions de tonnes de sucre, dans 120 pays. Des chiffres effrayants qui expliquent également la forte érosion des sols : à force d'exploitation, ces derniers perdent une grande partie de leur en carbone organique et ce carbone, qui se retrouve dans l'atmosphère, contribue immanquablement au réchauffement climatique.

Impacts sur la santé

Qu'il soit issu de la canne à sucre ou de la betterave sucrière, qu'il soit consommé raffiné (blanc) ou bien roux (sucre de canne), le sucre a de très mauvaises conséquences sur notre santé. Aujourd'hui, il entraîne énormément de maladies, tant sur le plan physique que mental. Principal responsable de l'obésité, du diabète ou encore des caries dentaires, il provoque également de nombreuses carences pouvant aller jusqu'à favoriser l'émergence de certains cancers (sein, côlon, pancréas, oesophage, utérus, rein...). Mais ce n'est pas tout ! Selon plusieurs études, une trop forte consommation de sucre entraînerait une dépendance violente virant souvent à l'addiction. La dépression est également une maladie qui serait favorisée par une surconsommation de sucre. De même, certains médecins associent souvent l'hyperactivité, les troubles de la mémoire et donc la maladie d'Alzheimer à une consommation trop élevée de saccharose. Toutes ces maladies entraînent évidemment la prise de médicaments de manière quotidienne et parfois en grande quantité. Or, nous ne sommes pas sans savoir que la production et le recyclage des médicaments entraînent également de gros désastres sur l'environnement... Nous sommes donc face à un cercle vicieux qui ne peut être éradiqué mais peut cependant être freiné.

Solutions

Si le sucre est produit en masse pour répondre à la forte demande mondiale, il existe pourtant quelques alternatives pour remplacer son utilisation. Ainsi, lorsque vous avez besoin de sucre en cuisine, n'hésitez pas à utiliser des fruits, de la compote ou encore du miel. Ces derniers apporteront du saccharose naturel et relèveront vos plats d'un petit goût délicat et original. Le sirop d'érable, d'agave ou encore les épices peuvent également faire d'excellents remplaçants. La stévia, édulcorant naturel issu d'une plante, peut aussi être utilisée en guise de sucre. Elle possède un pouvoir sucrant 100 à 300 fois plus fort que le sucre blanc. Si son goût légèrement amer ne plaît pas à tout le monde, elle dispose cependant d'avantages non négligeables : elle est moins calorique que le sucre et ne provoque pas de caries.

Malgré tout cela, la meilleure chose à faire reste de réduire drastiquement sa consommation. Votre corps et la planète vous diront merci...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.