Récupérer de l'eau de pluie : pourquoi et comment s'y prendre ?

Chargement en cours
L'eau est un bien précieux. La récupérer est un geste écocitoyen important pour la planète.
L'eau est un bien précieux. La récupérer est un geste écocitoyen important pour la planète.
1/2
© Adobe Stock, Goodpics

Récupérer l'eau de pluie n'est pas seulement un geste écologique, cela vous permet aussi de réaliser des économies non négligeables. Voici comment procéder.

Laver la voiture, arroser les plantes, remplir la cuve des toilettes... de nombreux gestes de la vie de tous les jours ne demandent pas d'eau potable. On estime ainsi que 45% de l'eau utilisée au quotidien n'a pas besoin d'être potable. Alors pourquoi ne pas la remplacer par de l'eau de pluie ?

Économiser l'or bleu

L'eau douce, surnommée "l'or bleu", ne représente que 3% des réserves en eau totale de la planète. Un bien rare et précieux qui doit être employé à bon escient. D'autant que son prix en France ne cesse d'augmenter (environ 3 €/m3 selon les régions) tout comme sa consommation (150 litres par Français et par jour en moyenne). Récupérer l'eau de pluie est non seulement un geste citoyen pour l'environnement mais aussi pour votre porte-monnaie.

Quel récupérateur d'eau ?

Il existe différents modèles de récupérateurs d'eau avec des litrages différents selon vos besoins. Comment cela fonctionne ? Le récupérateur d'eau canalise jusqu'à la cuve l'eau de pluie tombée sur le toit via les gouttières auxquelles il est rattaché. La grande majorité se stocke en extérieur et hors sol, mais certains peuvent être enterrés, voire installés dans votre maison, au sous-sol, dans la cave ou le garage. Dans ce cas, une pompe électrique permet d'acheminer l'eau de la cuve vers la maison.

La capacité du récupérateur dépendra de l'usage que vous faites de l'eau. Pour une utilisation exclusivement extérieure (arrosage, lavage de la voiture, des vélos), une cuve extérieure suffit largement. Veillez à ce qu'elle soit équipée d'un filtre contre les insectes et les feuilles mortes.

Pour un usage domestique (toilette, lave-vaisselle, lave-linge), la cuve est généralement enterrée ou installée dans l'habitation. Dans ce cas, le litrage sera bien plus important, jusqu'à 10 000 litres. Il faut compter au minimum 60 litres d'eau pour faire tourner le lave-linge, 10 litres pour une chasse d'eau, 200 litres pour laver la voiture, entre 150 et 500 litres pour arroser un jardin de moins de 50m²...

À noter : l'eau de pluie n'est pas considérée comme potable. Elle ne doit pas être employée pour la cuisson, la douche ou la consommation.

Conseils d'installation

L'installation d'un récupérateur d'eau extérieur est facile et rapide. Pour un modèle enterré, faites appel à un professionnel. Quel que soit le modèle choisi, des gestes simples vous permettront d'optimiser l'utilisation de votre récupérateur d'eau :

• Placez le collecteur près d'une gouttière

• Installez une grille dans la gouttière pour filtrer les débris présents sur le toit

• Installez également un filtre pour séparer les impuretés

• Couvrez votre cuve pour garder l'eau propre

• N'oubliez pas l'installation d'un trop plein sur votre cuve pour éviter les débordements

Enfin, avant de vous équiper d'un récupérateur utilisant le réseau public d'assainissement, contactez votre mairie. Ce type d'installation doit en effet faire l'objet d'une déclaration préalable en mairie. Vous devrez par ailleurs assurer l'entretien annuel de votre cuve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.