Biodiversité : pourquoi est-il important de la protéger ?

Chargement en cours
Chaque individu se sert au quotidien des ressources indispensables de la biodiversité.
Chaque individu se sert au quotidien des ressources indispensables de la biodiversité.
1/2
© Adobe Stock, Geoffkuchera

Les vivants comme leurs milieux naturels doivent être préservés, l'avenir de l'humanité en dépend. Quelques explications pour cerner les enjeux !

"Un être vous manque et tout est dépeuplé", scandait Alphonse de Lamartine dans ce qui est devenu l'un de ses vers les plus célèbres. La Terre entière le partage, malgré elle. Chaque forme de vie, des bactéries aux humains en passant par la faune et la flore, est un maillon essentiel au monde, nécessaire à son évolution. Nier l'importance d'un de ces chaînons est une inconscience qui peut mener l'Homme à sa perte. Chaque individu se sert au quotidien des ressources indispensables de la biodiversité : l'oxygène, la nourriture (récoltes, viandes animales, etc), les molécules qui deviendront des médicaments ou serviront à des traitements, mais aussi des matières premières (bois, coton, laine, etc).

La Terre et ses trésors biologiques, une vraie caverne d'Ali Baba

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire rappelle l'importance de chacun : "Des animaux, en particulier des insectes, assurent la pollinisation d'une multitude de végétaux. Sans pollinisation, la plupart des fruits et légumes disparaîtraient des étalages. Des espèces, comme le ver de terre, contribuent à la fertilité des sols. Les végétaux, en particulier dans les milieux humides, contribuent à une épuration naturelle de l'eau en y puisant les éléments nécessaires à leur croissance. Les tourbières sont des puits à carbone (stockage naturel). Les milieux humides protègent contre l'érosion du littoral, atténuent l'intensité des crues et des inondations, contribuant à lutter contre les effets du changement climatique (...)"

Sans oublier les espaces végétalisés où toute personne peut se promener, s'adonner à une pratique sportive ou simplement s'aérer l'esprit. Le site du gouvernement l'affirme : "La biodiversité fournit en biens et en services près de 2 fois la valeur de ce que produisent les humains chaque année." L'approvisionnement, la régulation et même les services culturels ou encore le cycle de l'eau passent par elle. Pourtant, la grande générosité de ce patrimoine naturel ne lui empêche pas d'être en péril.

Un effondrement programmé ?

La planète détruit des habitants présents depuis des millénaires. Les activités humaines précipitent l'extinction des espèces. Un constat affligeant que l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) explique dans sa Liste rouge des espèces menacées. En 2020, 31 030 des 116 177 espèces étudiées sont classées comme menacées : 41 % des amphibiens, 25 % des mammifères, 14 % des oiseaux, 33% des coraux constructeurs, 31 % des requins et raies ou encore 34 % des conifères.

Les forêts comme les océans, surnommés tous deux "poumons" grâce à leur fort apport en oxygène, sont saccagés au même titre que les terres. En cause ? La chasse, la surpêche, la déforestation, la destruction par l'urbanisation, l'introduction d'espèces toxiques, la pollution (air, sol, eau) et le changement climatique. Les plantes, les animaux et autres sont ainsi forcés à bouleverser leur mode de vie pour survivre... et trop souvent ne suivent pas les conditions et le rythme imposés par l'Homme.

Aussi merveilleuse qu'utile, la biodiversité nous donne des milliards de raisons de la protéger. Ce devoir commun passe par la préservation et le respect de toute forme de vie. Pour habiter une Terre saine et laisser de sublimes paysages aux futures générations, il faut agir, (se) sensibiliser. En modérant ses besoins de consommateur excessif typique du monde moderne, l'humain peut parvenir à retrouver un équilibre pour profiter de manière juste de ces bénéfices naturels. Parce que la vie d'un animal ou d'un végétal compte autant que celle d'un homme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.