Activisme digital : comment s'y mettre ?

Chargement en cours
L'activisme digital est une façon de passer rapidement à l'action, de faire ses premiers pas de militante.
L'activisme digital est une façon de passer rapidement à l'action, de faire ses premiers pas de militante.
1/2
© Adobe Stock, blende11.photo

Migrants, environnement, racisme, violences contre les femmes... les causes pour lesquelles s'engager ne manquent pas. Et si l'engagement commençait en ligne ? Voici tout ce que vous devez savoir sur l'activisme digital éthique.

Dans un monde qui semble ne plus tourner très rond, beaucoup ont envie de s'engager pour une cause qui leur tient à coeur. Aujourd'hui, l'activisme n'est plus uniquement physique et visible dans la rue, il passe aussi par le web. Avec leurs millions d'abonnés les réseaux sociaux c'est un bon moyen de faire bouger les lignes... à condition de ne pas se contenter d'émettre des critiques non constructives. Voici comment faire.

L'activisme digital c'est quoi ?

L'action militante a changé de visage. Twitter, Facebook, Instagram... sont devenus des armes de mobilisation. Appel à la manifestation, pétition, création de groupe d'entraide et bénévolat, désormais la première étape de l'engagement peut se faire facilement en ligne. C'est notamment le cas du mouvement #freeperiods en Grande-Bretagne pour rendre gratuites les protections périodiques pour les jeunes filles ou du collectif #noustoutes en France qui lutte contre les violences sexuelles et sexistes contre les femmes. Des mouvements nés sur le web qui provoquent des prises de conscience dans la société. Le gros avantage de militer en ligne est de diffuser facilement, rapidement et très largement les idées et les actions.

Comment devenir cyber activiste ?

• Choisissez votre cause. Pour être impliquée et toujours motivée, il est important de choisir une cause qui vous tient à coeur, pour laquelle le temps consacré à l'engagement ne sera jamais subi mais vu comme une source d'épanouissement personnel. Vous pouvez commencer au niveau local. Facebook est généralement une bonne destination pour trouver des groupes dans sa région. Par ailleurs, demandez-vous si vous êtes prêt à gérer une organisation ou si vous préférez apporter votre soutien.

• Utilisez vos réseaux. Facebook, Instagram, Twitter, Messenger, Whatsapp et même TikTok... l'ensemble de vos réseaux et groupes de conversation sont utiles pour diffuser les informations, les pétitions de votre association ou de votre mouvement. Sur les réseaux, utilisez les bons hastags de façon à toucher le plus grand nombre.

• Partager à bon escient. Avant de transmettre une information, assurez-vous de sa véracité. Remontez toujours à la source pour éviter de colporter une fake news. Cela risque de ternir l'image de votre cause et de vous décrédibiliser. Il est essentiel de vérifier ses sources et de veiller au respect de la vie privée d'autrui. Le cybermilitantisme se doit d'être étique, il ne s'agit pas de faire des campagnes de désinformation ou de calomnies.

• Attention au cyberharcèlement. En communiquant sur les réseaux, vous vous exposez. Soyez au clair avec l'idée que vous aurez droit aux critiques, peut-être aux insultes si ce n'est pire. L'activisme digital quand il prend de l'ampleur demande à être blindé psychologiquement pour faire face aux attaques malveillantes. Car le militantisme qu'il soit digital ou physique n'est pas un long fleuve tranquille. Mais la satisfaction de participer à quelque chose qui compte est un puissant moteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.