Pourquoi les enfants apprennent-ils à coder ?

Chargement en cours
Les enfants sont les acteurs de demain, et cela passe par le numérique.
Les enfants sont les acteurs de demain, et cela passe par le numérique.
1/2
© Adobe Stock, michaeljung

À l'ère du numérique, les enfants sont désormais formés très jeunes à l'informatique.

Depuis 2016, "l'enseignement de l'informatique (codage, algorithmique) est introduit au collège et une sensibilisation au code est proposée à l'école primaire", note Le Monde. Un choix de l'Éducation nationale, le but n'étant "pas de faire de tous les enfants de futurs informaticiens, mais d'acquérir des compétences transversales, essentielles dans de très nombreux métiers", comme le précise le journal. Il est estimé aujourd'hui que plus que 85% des métiers de 2030 n'existent pas encore, la plupart devraient découdre du numérique. Les évolutions technologiques sont très rapides, et ainsi les enfants sont préparés tôt pour leur avenir. Et comme le dit si bien Le Monde : "Rappelons que le but n'est pas de faire de tous les enfants de futurs informaticiens, de même qu'apprendre le calcul n'est pas motivé par l'envie de faire de chacune ou chacun un mathématicien professionnel. Comme pour les mathématiques, le français ou les langues, où les compétences sont transversales et essentielles dans de très nombreux métiers."

Le numérique est partout

Au-delà du monde professionnel, le numérique est partout. L'Éducation nationale s'est lancé ce défi d'introduire très vite la pensée informatique. Le but étant pour les enfants "d'apprendre à traiter et résoudre de nombreux problèmes en transformant les données en informations, puis concevoir des algorithmes permettant de traiter ces informations et d'obtenir la solution à notre problème. Cette façon de procéder n'est pas révolutionnaire, mais l'existence des technologies numériques rend aujourd'hui indispensable de les maîtriser."

À ce jour en France, l'égalité des chances passe par le numérique. Pour cela, il est nécessaire de connaître les codes du numérique. "Parce que nos enfants deviendront adultes dans un monde où, soit ils programmeront, soit ils seront programmés" déclarait Fleur Pellerin en 2013. Deux ans plus tard, François Hollande affirme son souhait que les jeunes puissent devenir "les acteurs du numérique" : "S'ils ne le peuvent pas, alors ils seront simplement des consommateurs, des utilisateurs et à un moment finalement des manipulés du système. Ils doivent en être eux-mêmes les maîtres !" Le Président instaure alors "dès le CE1" une initiation à la programmation : "Les élèves peuvent coder des déplacements à l'aide d'un logiciel de programmation adapté, ce qui les amènera au CE2 à la compréhension et à la production d'algorithmes simples." Si en primaire, les élèves "apprennent à utiliser des logiciels de calculs et d'initiation à la programmation", au collège ils intègrent la notion d'algorithmique aux programmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.