Wicca : zoom sur cette "religion des sorcières" encore méconnue

Chargement en cours
S'il est inscrit que les membres s'unissent autour de pratiques et de rituels réunis dans le "Livre des Ombres", les détails sont réservés aux initiés.
S'il est inscrit que les membres s'unissent autour de pratiques et de rituels réunis dans le "Livre des Ombres", les détails sont réservés aux initiés.
1/2
© Adobe Stock, Zhuravleva Katia
A lire aussi

La Wicca est un mouvement religieux basé sur l'ancienne religion païenne, qui s'est développé au milieu du XXe siècle à travers les travaux de Gerald Gardner. En étudiant les livres anthropologiques de son époque, de par son expérience personnelle, ses découvertes, ses études sur les traditions magiques occidentales, et en puisant dans ses connaissances sur la franc-maçonnerie, l'homme initié auprès d'un groupe de "survivants de cette ancienne secte de sorcières" comme il l'a déclaré, s'attache à livrer au grand jour les prémices de cette tradition de sorcellerie. Si la Wicca se pratique de bien des façons, initiée par d'autres écrits, zoom sur la Wicca traditionnelle, expliquée par la grande prêtresse du coven Foxfire, Thorn Mooney, dans son ouvrage "La Wicca Traditionnelle".

Dans ce guide, considéré comme "essentiel pour les aspirants vraiment sincères" comme le précise l'auteur Raymond Buckland, Thorn Mooney s'adresse à celles et ceux qui souhaitent s'initier. La Wicca traditionnelle, à la différence de la Wicca éclectique qui se pratique en groupe, s'initie dans un coven (un groupe de sorcières). Bien que bon nombre d'adeptes préfèrent pratiquer en solitaire, pour d'autres il est plus simple d'être guidé par une personne plus expérimentée. Aussi, en suivant une tradition, les pratiques et les connaissances qui s'acquièrent ne se limitent pas aux acquis des formateurs, elles s'accompagnent de textes laissés par d'anciens sorciers ou sorcières. "Dans l'Art traditionnel, vos aînés sont là spécifiquement pour vous aider. Les praticiens solitaires ont rarement cette chance", écrit l'auteure dans son ouvrage. Pour cela, les intéressés sont invités à se diriger vers un coven qui s'attache à former les "étudiants".

Les origines de la Wicca de Gardner

"Cette première forme de Wicca était initiatique, organisée en covens et basée sur un mystère central autour d'une déesse de la Lune et d'un dieu cornu de la mort et de la chasse. Ces deux divinités étaient diversement comprises comme étant des divinités sorcières universelles, des divinités spécifiques aux îles Britanniques, des représentations archétypes de toutes les divinités ou de petits dieux locaux des gens de la terre", écrit Thorn Mooney. En effet, dans la Wicca de Gerald Gardner, chacun "avait sa propre expérience des dieux". S'il est inscrit que les membres s'unissent autour de pratiques et de rituels réunis dans le "Livre des Ombres", les détails sont réservés aux initiés. Une première forme de Wicca désormais nommée d'après le nom de son fondateur "gardnérienne" s'est, au fil des années, divisée ou a inspiré d'autres sortes de Wicca à travers le monde. Par-dessus se dresse la Wicca d'Alexander Sanders, qui réforme la version de Gardner, dans les années 1960.

Le coven

Dans la Wicca Traditionnelle, l'initiation passe par un coven, c'est en grande partie cela qui la différencie des styles de Wicca plus éclectiques (solitaires). "À ces premiers stades de développement, la Wicca était pratiquée en groupe", explique l'auteure. Le fait d'appartenir à un groupe, permet un "travail rituel et magique très efficace". Ce qui joue également est la formation apportée dans ces lieux. "Dans un coven, un sorcier ou une sorcière a toujours quelqu'un à qui demander des conseils ou des informations", explique Thorn Mooney. En ces lieux, des rôles spécifiques sont donnés aux adeptes en fonction de leur expérience et non de leur âge. Cela se divise en six rôles principaux : les initiés, les individus acceptés comme membres à part entière. Le premier degré qui évoque le premier niveau d'initiation. Le second degré qui regroupe ceux qui sont autorisés à diriger leurs étudiants, ou à accéder au rang de Grande Prêtresse ou Grand Prêtre. Ensuite, vient le troisième degré, qui démontre que la Grande Prêtresse ou le Grand Prêtre, maîtrise la tradition. La Grande Prêtresse est le dirigeant féminin du coven, la cheffe suprême. Quant au Grand Prêtre, il y a des coven où il a le rôle de Grande Prêtresse et dans d'autre cas, il partage ses fonctions avec cette dernière. Ensemble, ils forment une équipe.

"La Wicca Traditionnelle" de Thorn Mooney, aux éditions Danaé, 18€.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.