Uderzo, Hergé, Franquin, Morris mis en lumière par la vente BD d'Artcurial

Uderzo, Hergé, Franquin, Morris mis en lumière par la vente BD d'Artcurial
Lot numéro 6 de la vente aux enchères Artcurial : "Spirou et Fantasio au Bazar" par André Franquin.

Repoussée du 28 mars au 27 juin 2020, la grande vente BD Artcurial va enfin pouvoir présenter ses 336 lots. C'est l'heure de faire son marché !

Les plus grands artistes de bande dessinée seront présents à travers une multitude de leurs oeuvres à shopper. Des planches et dessins signés Albert Uderzo ("Astérix et Obélix"), Hergé ("Les aventures de Tintin"), Morris ("Lucky Luke"), Enki Bilal ("Ulysse in love"), Hugo Pratt ("Corto Maltese") ou encore Jean-Claude Mazières ("Valérian", "L'Orphelin des astres") seront mis aux enchères, samedi 27 juin 2020 dès 14h30, par la maison Artcurial. L'attention sera tout particulièrement portée sur des créations du Belge André Franquin avec la très attendue proposition de "La Pirogue" (1954). Ce dessin à l'encre de Chine représente Spirou et Fantasio à la recherche du Marsupilami (également visible) dans la forêt de Palombie. "C'est une image très connue, d'une grande beauté, et qui a fait le tour du monde. Il existe peu de belles pièces signées Franquin sur le marché. Alors quand ils en voient une, les collectionneurs savent qu'il ne faut pas la manquer", a expliqué l'expert Eric Leroy au Figaro.

Milou, Obélix, Jolly Jumper, Corto Maltese...

Le prestigieux journal mentionne d'autres lots de grande importance, qui partiront sûrement comme des petits pains (sans en partager le prix) : "Parmi les artistes majeurs du 9e art, on note une illustration (37 x 55 cm) en couleurs du légendaire Lucky Luke et Jolly Jumper par le Belge Morris est estimée entre 5 000 et 7 000 euros. Une planche de Tarzan par le dessinateur américain Burne Hogarth est estimée entre 10 000 et 12 000 euros."

Pour les organisateurs de la vente, les amateurs comme les connaisseurs devraient être au rendez-vous : "Le confinement a créé beaucoup de frustration chez les acheteurs occasionnels comme chez les collectionneurs. Aujourd'hui, ils veulent voir, toucher, acheter. Ils veulent essayer de se refaire plaisir..." Et la digitalisation des enchères offre la possibilité de rafler quelques pépites depuis chez soi !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.