Tempêtes, ouragans... comment leurs noms sont-ils choisis ?

Chargement en cours
Les phénomènes météorologiques comme les tempêtes portent des prénoms.
Les phénomènes météorologiques comme les tempêtes portent des prénoms.
1/2
© Adobe Stock, Sasa Kadrijevic

Laetitia Reboulleau

Certains phénomènes météorologiques sont tristement célèbres. C'est le cas, par exemple, de l'ouragan Katrina, connu pour les ravages créés aux États-Unis. Mais au juste, pourquoi porte-t-il ce nom ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas vraiment les météorologues qui l'ont choisi.

Lors des bulletins météorologiques, des journaux télévisés ou à chaque évocation d'une tempête ou d'un ouragan, ces derniers sont qualifiés par un prénom qui aurait très bien pu être attribué à un nouveau-né, plutôt que par une numérotation. L'idée n'est bien entendu pas "d'humaniser" un phénomène météorologique qui fait bien souvent des victimes et de graves dégâts matériaux. L'objectif est en réalité de faciliter leur identification, notamment dans les messages d'alerte lancés auprès du grand public.

Nommer les tempêtes, une idée qui ne date pas d'hier

Il faut remonter aux années 1950 pour retrouver la trace de la toute première tempête ayant été nommée. Depuis, le National Hurricane Center de Miami (Centre national des ouragans) a établi des listes bien précises de noms à utiliser pour qualifier ces phénomènes météorologiques. Ainsi, pour les tempêtes qui naissent dans l'Atlantique, il existe six listes qui sont utilisées année après année, et qui se répètent. Les noms utilisés en 2019 sont donc les mêmes que ceux qui ont été utilisés en 2013, et ceux qui seront utilisés en 2025.

Chaque liste comporte 21 prénoms, dans l'ordre alphabétique. De ce fait, la première tempête de l'année commencera toujours par la lettre A, même si la liste de l'année précédente n'est pas terminée. Les prénoms masculins et féminins s'alternent, chacun à leur tour, tout au long de l'année. S'il y a plus de 21 tempêtes et ouragans dans l'année, pas question de prendre de l'avance sur la liste suivante. Dans ce cas de figure, les noms des lettres grecques (alpha, bêta...) sont utilisés.

Pourquoi n'y aura-t-il pas d'ouragan Katrina ?

Si vous vous penchez sur la liste des prénoms dédiés aux tempêtes et ouragans, vous constaterez vite que ceux des catastrophes naturelles de ces dernières années n'y figurent plus. Par exemple, pour la lettre K, les prénoms des six prochaines années sont les suivants : Karen, Kyle, Kate, Karl, Katia et Kirk. Pourquoi Katrina, le cyclone tropical qui a dévasté une partie des États-Unis en 2005, ne fait-il plus partie de la liste ? Tout simplement parce que l'Organisation météorologique mondiale estime qu'il serait déplacé de réutiliser le nom d'une tempête ayant fait des ravages, et que cela pourrait rappeler trop de mauvais souvenirs au grand public.

Donner son nom à une tempête, c'est possible ?

Vous avez toujours rêvé qu'une tempête porte votre nom ? En Europe, c'est possible. Il suffit tout simplement de faire une demande auprès de l'Institut de météorologie de l'Université de Berlin et de verser une petite somme d'argent : 150 euros pour une dépression, 350 euros pour un anticyclone... Vous pourrez alors lui donner votre prénom. Pour se faire, il vous suffit de vous rendre sur la page de l'opération "Adopt a Vortex".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.