Simone de Beauvoir : un roman abandonné sur son enfance bientôt publié

Simone de Beauvoir : un roman abandonné sur son enfance bientôt publié
Simone de Beauvoir au Palais de Justice de Bobigny, le 8 novembre 1972.

Simone de Beauvoir et Élisabeth Lacoin, toutes deux issues de familles bourgeoises et catholiques, se rencontrent à l'âge de neuf ans : coup de foudre amical ! Seulement, à 21 ans, "Zaza" meurt. L'auteur du féministe "Deuxième Sexe" lui dédie "Les Inséparables". Ce manuscrit oublié sera publié en octobre prochain selon les révélations du New York Times, mardi 28 avril 2020.

Si l'écrivaine était une inconventionnelle, celle qu'elle surnomme affectueusement "Zaza" a déteint sur elle avec son esprit rebelle. "Ce n'est que lorsque je me suis comparée à Zaza que j'ai amèrement déploré ma banalité", écrit-elle dans "Mémoires d'une jeune fille rangée". Sa meilleure amie décède d'une inflammation de l'encéphalite alors qu'elle n'a que 21 ans. La femme de lettres en est bouleversée : "Nous avons lutté ensemble contre le destin révoltant qui nous attendait. J'ai cru que j'avais payé de sa mort ma propre liberté." Simone de Beauvoir essaiera de poser des mots sur ce drame, comme expliqué dans "La Force des Choses" (1963). Pendant plusieurs mois de 1954, elle écrit 176 pages sur son amie et montre le résultat à son compagnon Jean-Paul Sartre. "L'histoire semblait n'avoir aucune nécessité intérieure et n'a pas retenue l'intérêt du lecteur", note-t-elle. Nul ne savait ce qu'il était ensuite advenu de ce fameux manuscrit. Perdu ? Jeté ? Mardi 28 avril, The New York Times révèle qu'il a été retrouvé et sera bientôt publié.

L'amie prodigieuse de Simone de Beauvoir

Sa fille adoptive et exécutrice littéraire, Sylvie Le Bon de Beauvoir, conservait à son domicile une partie des archives dont elle a hérité. Le roman intitulé "Les Inséparables" en fait partie : "Il aurait pu être publié à sa disparition mais d'autres priorités d'édition se sont tout simplement mises en travers du chemin. C'est pourquoi j'en viens maintenant à ses romans et nouvelles". Simone de Beauvoir tenait particulièrement à cet ouvrage comme le raconte sa confidente : "Elle a détruit des oeuvres qui ne lui plaisaient pas. Elle n'a pas détruit celui-ci. À propos de ses papiers, elle m'a dit : 'Tu feras ce qui te semble juste'". Son héritière, qui annonce la publication aux éditions L'Herne pour une parution en octobre, a assuré au New York Times qu'elle prévoyait de "publier une plus grande partie de la fiction inédite de Beauvoir à l'avenir".

D'autres écrits féministes sont à découvrir sur la plateforme Orange.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.