Simone de Beauvoir, Olympe de Gouges... Ces femmes qui ont fait l'Histoire

Chargement en cours
Marie Curie a remporté deux prix Nobel, en physique et en chimie.
Marie Curie a remporté deux prix Nobel, en physique et en chimie.
1/2
© Adobe Stock, pict rider

L'Histoire met souvent en valeur les hommes qui l'ont marquée. Les rois, les dictateurs, les scientifiques, les artistes... Pourtant, les femmes ne sont pas en reste. Dans tous les domaines, nombreuses sont celles qui se sont également illustrées et méritent toute notre reconnaissance.

Simone de Beauvoir, philosophe et théoricienne du féminisme

Née en 1908 et décédée en 1986, Simone de Beauvoir multipliait les casquettes. Philosophe, romancière, mémorialiste, essayiste... Elle a décroché le prix Goncourt pour son livre "Les Mandarins", qui lui a permis de devenir l'une des autrices les plus lues au monde. Mais c'est avec son livre "Le Deuxième Sexe" qu'elle s'est illustrée à la fin des années 1940. Aujourd'hui encore, l'ouvrage est considéré comme essentiel pour mieux intégrer l'importance du féminisme. D'ailleurs, celle qui était surnommée "Castor" a, par la suite, été très impliquée dans le mouvement de libération des femmes dans les années 1970.

Olympe de Gouges, femme de lettres, femme engagée

De son vrai nom Marie Gouze, Olympe de Gouges est née en 1748 et est morte guillotinée en 1793. Femme de lettres, elle s'était engagée en politique et est considérée comme l'une des pionnières du féminisme en France. Elle est l'autrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Si on lui doit de nombreux écrits féministes, elle était également connue pour son engagement dans la lutte contre l'esclavagisme. Elle est la deuxième femme à avoir été guillotinée pendant la révolution, après Marie-Antoinette.

Simone Veil, féministe politique

Magistrate et femme d'État, Simone Veil s'est éteinte le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans. Déportée et rescapée d'Auschwitz, elle s'est illustrée dans la politique des années 1970 en étant nommée ministre de la Santé par Valéry Giscard d'Estaing. C'est à cette époque qu'elle a lutté pour faire adopter la loi dépénalisant le recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Aujourd'hui, la loi sur l'avortement est couramment surnommée "Loi Veil". Cette avancée en matière de droit des femmes a fait d'elle une icône du féminisme, en France et à travers le monde. Un an après son décès, sur décision d'Emmanuel Macron, elle a fait son entrée au Panthéon, le 1er juillet 2018.

Marie Curie, pionnière de la science

S'il y a bien une femme dont le travail a marqué la communauté scientifique, c'est bien Marie Curie. Polonaise de naissance, devenue Française après son mariage, cette physicienne et chimiste est née en 1867 et est décédée en 1934. Elle s'est illustrée aux côtés de son époux Pierre Curie et de leur associé Henri Becquerel dans leurs recherches sur les radiations. Tous trois ont remporté le prix Nobel de physique de 1903, et, en 1911, elle a également remporté le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Une prouesse, puisqu'elle reste à ce jour la seule personne à avoir été récompensée par le prestigieux prix dans deux domaines scientifiques distincts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.