Pourquoi Marie-Antoinette fascine-t-elle toujours autant ?

Chargement en cours
Kirsten Dunst joue Marie-Antoinette dans le film éponyme de Sofia Coppola.
Kirsten Dunst joue Marie-Antoinette dans le film éponyme de Sofia Coppola.
1/2
© DR, Sony Pictures Entertainment

Marine de Guilhermier

Haïe de beaucoup de son vivant, la fille de l'empereur François Ier et de Marie-Thérèse d'Autriche fascine désormais le monde entier, plus de 200 ans après son exécution. Mais pourquoi donc ?

De nombreux souverains passés inspirent régulièrement la littérature, le cinéma et toutes autres sortes d'art, mais peu ont la même aura que Marie-Antoinette. Pourtant, quand elle était en vie, l'épouse de Louis XVI était plutôt la source de propos malveillants. Détestée par le peuple, elle fut menée à l'échafaud le 16 octobre 1973 dans une charrette (contre un carrosse pour le roi) et guillotinée sans que personne ne s'en émeuve. Ses contemporains étaient ainsi sûrement loin de s'imaginer que plus de deux siècles plus tard, Marie-Antoinette serait célébrée comme une icône !

Marie-Antoinette, star des années 2000

Si dès le début du XIXe siècle, des publications sont dédiées à Marie-Antoinette et que ses propres correspondances sont rendues publiques dans les années 1870, ce qui permit de se faire une idée plus précise de sa personne et commença à façonner sa future image, l'historienne britannique Antonia Fraser - qui a publié une biographie intitulée "Marie Antoinette : The Journey" en 2001 - pointe le début de la fascination postmoderne suscitée par cette reine pas comme les autres à l'année 1997.

"Quand j'ai commencé mes travaux sur Marie-Antoinette, Lady Diana venait juste de mourir. J'ai pensé qu'il y avait de grandes similitudes entre ces deux destins tragiques. Le besoin de plaire, une certaine frivolité apparente, des époux qui n'ont absolument pas les mêmes intérêts et un rôle de mère modèle. Marie-Antoinette est une jeune femme aux yeux bleus qui a travaillé pour être belle et séduire les Français, tout comme Diana l'a fait pour séduire les Britanniques. C'est pourquoi je crois que Marie-Antoinette, comme Lady Di, représente le type même du bouc émissaire féminin", expliquait-elle ainsi dans Le Nouvel Observateur en 2006. Par la suite, l'une comme l'autre feront couler beaucoup d'encre. C'est d'ailleurs en se basant sur le livre d'Antonia Fraser que Sofia Coppola a écrit le scénario de son long-métrage sur l'archiduchesse d'Autriche, passé par le Festival de Cannes en 2006, qui n'a bien sûr qu'exacerbé la fascination autour de cette figure historique. Surtout, en devenant un personnage de cinéma sous les traits de Kirsten Dunst, la vie de Marie-Antoinette a été exposée au plus grand nombre.

Et ça continue en 2018 !

Et la reine de France à qui l'on prête tantôt une image de femme politique, tantôt d'enfant gâtée, tantôt de maman aimante (des facettes qui cohabitaient bel et bien en elle) ne risque pas de disparaître des consciences de sitôt. En juin, par exemple, c'était carrément un feu d'artifice qui lui était dédié au château de Versailles : une production signée Christophe Bertonneau et appelée "Marie-Antoinette, le destin d'une reine".

Au Parisien, l'artificier expliquait pourquoi un spectacle pouvait être monté sur son nom : "Elle possède une image unique à l'étranger. Son destin a été tragique mais sa vie coïncide aussi avec une période d'effervescence de la mode et de la coiffure." Et pour les nombreux fans inconditionnels de Marie-Antoinette, sachez que sa maison au coeur du Hameau de la Reine, situé à deux pas du Petit Trianon, a rouvert ses portes en mai dernier. Un bon moyen de marcher dans ses pas !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.