Pourquoi le français est-il difficile à apprendre ?

Chargement en cours
Le français est une langue complexe à apprendre.
Le français est une langue complexe à apprendre.
1/2
© Adobe Stock, Tierney

Apprendre une nouvelle langue, c'est toujours compliqué. Contrairement à votre langue maternelle, que vous écoutez et pratiquez depuis votre enfance, parler un nouveau langage demande beaucoup de travail pour intégrer le vocabulaire, l'orthographe, la conjugaison et la grammaire. Et à ce petit jeu, le français est loin de faciliter la tâche à ceux qui l'étudient...

De l'avis général, le français fait partie des langues les plus difficiles à apprendre. Même les personnes francophones ont parfois du mal à en saisir toutes les subtilités, en particulier au niveau de la conjugaison. Alors forcément, pour les étrangers qui souhaiteraient apprendre une nouvelle langue, la situation est également des plus compliquées. Mais au juste, d'où viennent les difficultés qui entourent la langue de Molière ?

Une langue avec de multiples origines

À l'origine, la langue française fait partie de ce que l'on appelle les langues romanes. Elle est donc issue du latin, comme plusieurs autres langues, ce qui explique les similitudes entre certaines expressions françaises, espagnoles, portugaises ou encore moldaves : toutes ont les mêmes racines. Mais au fil des années et de l'histoire de France, le français a également subi l'influence du gaulois, langue celtique, et des Francs. Le résultat ? Un joyeux mélange au sein duquel il est parfois difficile de s'y retrouver.

Des règles difficiles à retenir

Contrairement à de nombreuses langues, le français a décidé de genrer les objets du quotidien. On dit en effet "une chaise", "un ballon", alors qu'en anglais, ces objets possèdent un genre neutre. La distinction entre le féminin et le masculin est donc une première galère, renforcée par le tutoiement et le vouvoiement. En anglais, par exemple, ces derniers n'existent pas, puisque le "you" peut aussi bien être singulier ou pluriel, familier ou respectueux.

Il en va de même pour la conjugaison, qui représente un vrai calvaire. Les verbes n'ont pas tous la même terminaison, la présence ou l'absence d'un simple "s" peut changer le temps d'une phrase, et certains verbes se transforment totalement lorsqu'ils sont conjugués. Par exemple : le verbe appeler devient "J'appelle", gagnant ainsi un L. Et que dire du verbe "aller", qui se conjugue "je vais" au présent, "j'irais" au futur et "j'allais" au passé ?

Une langue en constante évolution

Outre ses caractéristiques déjà difficiles à retenir, la langue française est également une langue qui vit, qui évolue. Chaque année, de nouveaux mots entrent dans le dictionnaire, liés à des anglicismes, aux nouvelles technologies, à la novlangue ou même au verlan. Les différentes générations ont déjà du mal à s'y retrouver, alors imaginez les étrangers !

La bonne solution ? Commencer le plus tôt possible !

S'il est possible d'apprendre une langue étrangère à n'importe quel âge, l'idéal reste de s'y mettre le plus tôt possible. Entre 3 et 6 ans, le cerveau serait plus réceptif et plus modelable, et donc plus à même de retenir un nouveau langage. Pensez-y pour vos enfants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.