Pourquoi certaines personnes détestent Noël ?

Chargement en cours
Pour les natalophobes, le mois de décembre est un vrai cauchemar.
Pour les natalophobes, le mois de décembre est un vrai cauchemar.
1/2
© iStock, nicoletaionescu

Le 24 et le 25 décembre arrivent à grand pas. Si ces deux jours de fête font la joie et le bonheur de certains, d'autres en revanche, ressentent de la peine et de l'écoeurement. Ces personnes allergiques à Noël, appelées natalophobes, sont plus nombreuses que vous ne l'imaginez. Voici un Top 5 des raisons pour lesquelles elles détestent généralement Noël.

Un procès familial

La raison principale est sans aucun doute la famille. Par définition, Noël est une fête où tout le monde se retrouve, mais les natalophobes détestent cet aspect. Cela s'explique souvent par des rapports familiaux compliqués et des réveillons qui peuvent rapidement virer au drame ou au règlement de comptes. Les anti-Noël vivent ces retrouvailles comme un procès : on passe en revue chaque fait et geste sur l'année et chacun y va de son analyse pour établir un bilan pas toujours rose. Pour certains, c'est également le moment de repenser à ceux qui sont partis, les grands absents des soirées de Noël, ce qui peut être douloureux.

Une réjouissance inéluctable

Les fêtes de fin d'année imposent une atmosphère de fête redoutable pour les natalophobes. L'ambiance de Noël oblige chacun à être de bonne humeur et admiratif devant les décorations et illuminations de rue, jusqu'aux sapins fièrement installés au milieu du salon. Tout le monde se fait le devoir de se rassembler, d'être ou de paraître heureux et de chanter à tue-tête les mélodies de Noël... Très peu pour les réfractaires de cette fête.

Un repas interminable

Les festins de Noël riment également avec sensationnel...lement long ! C'est un point que l'on ne peut pas reprocher aux natalophobes. La préparation de la table et des mets prennent un temps considérable et la moindre critique ou remarque venant des invités peut être irritante. Les organisateurs font beaucoup, mais ne reçoivent souvent que peu de reconnaissance. Quand la nourriture est servie, il est temps de supporter le/la cousine éloigné(e) que l'on voit une fois par an, et cela, pendant une durée in-ter-mi-na-ble.

Un marathon aux cadeaux

Quand sonne l'heure d'acheter les cadeaux, c'est la catastrophe et la cohue dans les boutiques et grandes surfaces (sauf pour ceux qui sont les champions et championnes de l'organisation et qui ont tout prévu à l'avance). La question des cadeaux est un véritable casse-tête pour beaucoup de monde surtout lorsqu'il faut faire des choix personnalisés pour chaque convive. Normalement, offrir des présents doit être fait de bon coeur. Malheureusement c'est parfois plus par obligation que par plaisir.

Un programme télé mielleux

Chaque année dès la fin des vacances de Toussaint c'est le même rituel, les chaînes de télévision bouleversent la grille de leurs programmes, et notamment aux alentours de 15h pour y placer des téléfilms de Noël. Beaucoup de natalophobes redoutent d'allumer leur poste de télé par crainte de tomber sur un film ou un téléfilm à l'allure de comédie romantique ou familiale vue et revue, spécialement conçu et diffusé pour Noël.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.